Filtrer par

Type

Type

D’après la Fédération internationale du diabète, environ 1 personne sur 11 dans le monde est atteinte de diabète et selon l’Organisation Mondiale de la Santé, il constitue « l’un des principaux tueurs au monde ». En tenant compte de cela, il est important de s’informer sur les moyens de combattre cette pathologie, y compris les traitements phytothérapiques élaborés par la médecine traditionnelle chinoise.

 

I). Explication médicale

 

Il existe deux types de diabète :

·       Le diabète de type 1, dit diabète « juvénile » ou « maigre », apparait lorsque le pancréas ne produit plus ou pas assez d’insuline.

·       Le diabète de type 2, dit diabète « gras », « de l’adulte » ou « de la maturité », se traduit par une résistance anormale de l’organisme à l’insuline.

Bien que le deuxième soit plus fréquent, les deux mènent à une hyperglycémie qui, si prolongée, peut entrainer fatigue, soif vive, amaigrissement, voire des complications plus graves :

·       Dans le cas d’un diabète de type 1, le glucose ne peut plus être utilisé par l’organisme, qui le remplace alors par les acides gras, qui augmentent l’acidité de l’organisme et peuvent entrainer des nausées, des vomissements, et, en cas de non-intervention, le coma et la mort.

·       Dans le cas d’un diabète de type 2, le surplus de glucose dans le sang peut s’avérer fatal.

II). MTC

 

Avant l’arrivée de la médecine occidentale, les médecins chinois désignaient le diabète par 消渴 (Xiao Ke), ou « perte-soif », une pathologie provoquée par la faiblesse des Cinq Organes due à une déficience du Yin (ou liquides physiologiques).

 

Les anciens praticiens de MTC insistaient sur le rôle des Reins dans le diabète, auxquels ils attribuaient une déficience innée, et surtout sur celui de la Rate, qui pouvait être affaiblie par une alimentation trop riche ou une hygiène de vie trop peu soignée.

 

En MTC, la Rate est chargée de la transformation du Qi et travaille en tandem avec l’Estomac, qui transporte cette énergie vitale. Ce processus peut être perturbé par une consommation excessive d’aliments gras et sucrés, qui entraine l’accumulation de Chaleur interne, endommageant ainsi les deux organes concernés et conduisant à une déficience en liquides physiologiques.

 

A long terme, le Qi et le Yin se dégradent et les vaisseaux et méridiens risquent à leur tour stase et obstruction. Au final, la déficience du Yin affecte le Yang, et conduit à un déséquilibre du Yin-Yang.

 

III). Conseils hygiéno-diététiques / Traitements traditionnels / Bienfaits des plantes

 

Tout comme la médecine occidentale, la médecine traditionnelle chinoise confère une importance primordiale à une alimentation équilibrée dans le combat contre le diabète : éviter les aliments trop gras et trop sucrés, consommer moins de sels et manger certains légumes qui viennent rafraichir l’organisme tels que les épinards et les pousses de bambou.

 

La médecine moderne prescrit généralement la prise d’antidiabétiques oraux pour stabiliser le diabète, qui favorisent l’action et la production de l’insuline dans l’organisme. Lorsque ceux-ci ne suffisent plus, l’injection d’insuline devient le seul traitement possible.

 

La médecine traditionnelle chinoise quant à elle propose une alternative naturelle avec un traitement à bases de plantes qui vient combler l’insuffisance en Yin à l’origine du diabète : suivant le diagnostic des praticiens, certaines herbes sont prescrites pour venir stimuler le Yin dans les l’Estomac et la Rate, mais aussi dans les Reins ou les Poumons.

 

Nos produits

Wu wei jiang tang tang : en français « Décoction de cinq saveurs pour réguler le sucre », cette formule rassemble plusieurs plantes chinoises qui agissent sur la sécrétion d’insuline, les cellules résistantes à l’insuline et sur le taux de sucre dans le sang.

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a 14 produits.

Affichage 1-14 de 14 article(s)

Filtres actifs