LE LABORATOIRE FRANÇAIS DE LA PHARMACOPÉE CHINOISE DEPUIS 1997
Vous êtes praticien ?
Panier
0,00 €
leftRetour aux articles
plusLire plus
plusLire plus
plusLire plus
plusLire plus

Partez à la découverte de Duan wu : la célèbre Fête des bateaux dragons

Voyage en Chine - 27/05/2022

Le festival des bateaux-dragons ou Duan wu 端午节 compte parmi les fêtes traditionnelles chinoises les plus connues et est considéré comme le plus grand événement du calendrier festif chinois. Largement célébré en Chine, ce festival est marqué par la célèbre course des bateaux-dragons et par les traditions culinaires qui lui sont associées.

Découvrez les origines de cette fête si importante dans la culture chinoise et la façon dont elle est célébrée.

La fête des bateaux-dragons : une célébration incontournable en Chine

bateaux-dragons.jpg

Appelée également la "fête du double cinq", la fête des bateaux-dragons est célébrée le 5ème jour du 5ème mois du calendrier lunaire chinois, (en mai ou en juin selon le calendrier grégorien). Son nom chinois traduit par Duan « début », Wu « soleil » marque sur le niveau climatique le début d'une grande chaleur. En 2009, l’UNESCO a inscrit cette fête au patrimoine culturel immatériel de l’humanité et ce, en raison de la légende à laquelle elle se rattache et des festivités prenant place dans différentes provinces de Chine1.

Au moment où Duan wu est célébré, nous baignons dans l’énergie de l’été : le Yang a augmenté progressivement jusqu'à atteindre son apogée et supplanter le Yin. Ce phénomène se manifeste dans la nature comme chez l'Homme et se remarque notamment au travers des végétaux qui fleurissent et portent leurs fruits. Ainsi, Duan wu marque la journée où le Yang des plantes est au plus fort. Sur le plan scientifique, c’est la période où la plupart des composants phytochimiques des plantes herbacées sont les plus riches. C’est donc le moment propice aux récoltes des plantes médicinales puisque les effets thérapeutiques des végétaux sont au summum de leur développement.

Chez l’humain, cette journée marque la montée de la Chaleur dans le corps et le mouvement de l’Énergie émanant des Liquides vers la Surface.

Une légende au cœur de la mémoire chinoise

Généralement, qui dit fêtes chinoises dit légendes ! Culturellement importante, il n'est pas étonnant que cette célébration ait donné vie à de nombreuses légendes.

Cependant, la légende la plus connue reste celle de Qu Yuan. Grand poète chinois patriote, Qu Yuan était aussi ministre sous le règne du Royaume de Chu durant la période des Royaumes Combattants (475-221 avant J.C.).

À cette époque, le Royaume de Chu était en guerre contre le Royaume de Qin. Qu Yan, appela à la résistance face à l'opposant et proposa une alliance à l'Etat de Qi afin de renforcer ses forces militaires. Malheureusement, ses efforts finirent par être étouffés puisqu'un autre ministre du Royaume de Chu s’y opposa. C'est ainsi que Qu Yuan fut destitué de ses fonctions et expulsé de la capitale par le roi.

Exilé, le poète passa ses journées à rédiger des poèmes à propos de l’oppression qu’il eût vécu. Parmi ceux-ci, les célèbres Li Sao traduit par « Tristesse de la séparation » et Huai Sha traduit par « Regretter Changsha », des poèmes qui ont profondément marqué la mémoire du peuple chinois et son histoire.

Quelques années plus tard, quand Qu Yan apprit la défaite de l'État Chu face à l'État Qin, ce dernier succomba de désespoir et mit fin à sa vie en se jetant dans la rivière Miluo. On raconte qu'à la suite du décès tragique du poète, les habitants de Chu sillonnèrent la rivière sur leurs bateaux afin de retrouver son cadavre. Ils entreprirent de lancer des boulettes de riz afin de nourrir les poissons et éviter que ces derniers ne dévorent la dépouille du poète.

De là, sont nées deux traditions de Duan wan : la compétition des bateaux-dragons et les zongzi, gâteaux à base de riz glutineux.

La course des bateaux-dragons

course-des-bateaux-dragons.jpg

"Ils préfèreraient laisser les champs incultes pendant un an, plutôt que de perdre la course de bateaux-dragons."

Une course annuelle est organisée partout en Chine dans le cadre de la compétition des bateaux-dragons. Appelée aussi la coupe Qu Yan, la course des bateaux-dragons est sans aucun doute la coutume la plus populaire de cette fête. Depuis 1980, elle figure sur la liste des épreuves de compétition sportive nationale de la Chine.

D’une longueur variant entre 10 et 50 mètres, chaque bateau est décoré de la tête d'un dragon au niveau des proues et d'une queue au niveau des poupes, d’où l'appellation « bateaux-dragons ».

Le festival réunit des sportifs mais aussi des paysans qui viennent de la Chine et du monde entier. Durant la compétition, les équipes manœuvrent bravement pour atteindre l’arrivée le plus rapidement possible. Une personne se charge de battre le tambour afin de rythmer la course.

Cet événement s’est imposé à une échelle mondiale et est devenu un sport international moderne. On peut l'observer à tous les coins du monde, notamment au Japon, au Vietnam, au Canada, en Allemagne et au Royaume-Uni.

Traditions associées

Zongzi, le plat incontournable du festival des bateaux-dragons

zongzi.jpg

La plupart des fêtes chinoises sont liées à une spécialité culinaire et Duan wu ne fait pas exception. À cette occasion, les Chinois préparent les Zongzis, triangles farcis, enroulés dans des feuilles de bambou ou de roseau puis cuits à la vapeur. Différents ingrédients peuvent constitués la farce salée comme par exemple des arachides, des crevettes, du porc, des échalotes ou encore des champignons noirs. Cependant, la farce sucrée est préparée exclusivement à base de pâte de haricots rouges.

Cette coutume chinoise s’est répandue dans plusieurs pays asiatiques, notamment au Japon et en Corée où les zongzis sont largement appréciés…

Vin au réalgar

Par ailleurs, en cette journée marquant la montée des températures, les nuisibles, les insectes et les serpents prolifèrent. Pour se protéger contre les maladies, les insectes et les mauvais esprits, il est coutume de suspendre des bourses de plantes aromatiques pour éloigner les moustiques et, dans certaines régions en Chine, de boire du vin mélangé au réalgar (un minéral d'arsénic) pour éloigner les serpents. Cette pratique est de moins en moins suivie car de sérieuses recherches ont démontré que la consommation de vin au réalgar pouvait s'avérer dangereuse.

Xiang nang, les petits sacs parfumés

duanwu_.jpg

Si l’habitude de boire du vin au réalgar tend à disparaître, la coutume de porter des petits sacs en tissu appelés Xiang nang contenant réalgar, herbes (notamment de l'armoise) et épices est toujours de mise. Les Xiang nang sont surtout portés afin de repousser les insectes, éloigner les esprits maléfiques et apporter fortune et bonheur.

Ces petits sacs souvent faits à la main par les artisans locaux sont généralement en soie, en satin ou en coton et peuvent être de différentes couleurs (généralement rouge, jaune, vert et bleu).

duanwu_fete_bateau_Dragon.jpg

Ainsi, alliant bonne nourriture, moments de compétition, d'unité, d’allégresse et de festivité, Duan wu est un moment très attendu durant la saison estivale. Comme il est coutume de dire à cette occasion, "Gong xi fa cai !" soit « Soyez heureux et prospère » !

Références :
[1] UNESCO, Culture, Patrimoine immatériel; Le festival du Bateau-Dragon, 2009.