LE LABORATOIRE FRANÇAIS DE LA PHARMACOPÉE CHINOISE DEPUIS 1997
Vous êtes praticien ?
Panier
0,00 €
leftRetour aux articles
plusLire plus
digestion-et-fete-de-fin-d'année.jpg
plusLire plus
Santé-mentale.jpg
plusLire plus
vins-chauds.jpg
plusLire plus

Les conseils de la médecine chinoise pour perdre du poids sainement

femme libre dans son corps jouant avec un drap orange
Santé et bien-être - 06/09/2021 - par Sarah T.

Basée sur un savoir millénaire de plus de 5000 ans, la médecine traditionnelle chinoise est un système médical qui comprend l’acupuncture, la pharmacopée chinoise, la diététique chinoise, le massage Tui Na et la gymnastique énergétique. Quelles sont ces différentes disciplines et en quoi leur intégration progressive dans notre quotidien peut-elle nous aider à perdre du poids, que ce soit pour lutter contre l’obésité ou pour se sentir mieux dans son corps ?

Médecine holistique, la MTC repose sur le principe que l’être humain, animé par l’énergie vitale, le Qi, constitue un système global et que la maladie et autres affections ne sont que la manifestation d’un déséquilibre énergétique dans ce système.

Le traitement des pathologies se pratique en vue de rétablir l’équilibre du Yin et Yang et d’activer la circulation du Qi propre à chaque individu. Traiter des dysfonctionnements alimentaires en médecine traditionnelle chinoise implique de traiter les causes et symptômes physiques et psychologiques qui provoquent le surpoids.

En général, une alimentation inadaptée et un manque d’exercice physique en sont les causes principales… mais pas que ! Le stress, la rétention d’eau, le surmenage, la dépression, etc., sont également des facteurs de déséquilibre alimentaire. Grâce à un bilan énergétique, le praticien va adapter un protocole au cas par cas pour un traitement personnalisé.

Prise de poids : les explications de la MTC

flay-lay-scale-weights.jpg

Il existe en MTC plusieurs syndromes pouvant expliquer la prise de poids1 :

  • Tan (Humidité) entravant la Rate : en effet, le corps humain est essentiellement liquidien, la fonction de ces liquides est d’unifier et de régulariser le Yin et le Yang. Lorsque la capacité de gestion de l’Humidité par le corps, devenue pour diverses raisons insuffisante, ces liquides deviennent pathologiques et entravent la circulation de l’Énergie.

Les symptômes principaux sont : le surpoids, un souffle court, une oppression dans la poitrine et sensation de corps lourd, un manque de force et une envie de dormir. Les principes de traitement sont de dissoudre le Tan, d’éliminer l’Humidité et de tonifier la Rate.

  • Stagnation du Qi et Stase de Sang : quand le flux du Qi se congestionne et stagne, cela dérègle la circulation du Sang qui stagne à son tour, pouvant causer une série de symptômes, de blocages et de Stases.

Les symptômes sont : le surpoids, douleurs et oppression de la poitrine et des hypocondres, ballonnements, céphalées, éructations et flatulences. Le traitement en MTC est de mobiliser le Qi, d’activer le Sang et de diminuer la graisse.

  • Chaleur de l’Estomac : Ce syndrome apparaît en cas d'abus d'aliments grillés, rôtis ou d'épices piquantes causant une stagnation de Chaleur dans l'Estomac et les Intestins qui pousse le Qi de l'Estomac dans le sens inverse.

Les symptômes sont : le surpoids, appétit excessif et sensation de faim rapidement après avoir mangé, soif et agitation, envie de boire froid, bouche et langue sèches, teint rouge ou acné. Les principes de traitement sont dans ces cas-là de clarifier et d’harmoniser l’Estomac, de générer les Liquides et de réduire l’appétit.

Les méthodes de la médecine chinoise pour maigrir

L’acupuncture pour restaurer l’énergie vitale

Elle est l’un des cinq outils thérapeutiques de la médecine traditionnelle chinoise. C’est une technique de stimulation de certaines zones de l’épiderme qui cherche à maintenir une bonne circulation de l’énergie vitale pour mieux vivre en accord avec notre environnement.

séance d'acupuncture pour maigrir

En fonction des habitudes alimentaires, du mode de vie, de notre état d’esprit, de notre morphologie et du poids que l’on souhaite perdre, le médecin acupuncteur va poser un diagnostic et mettre en place un protocole d’acupuncture pour aider à la régulation de l’appétit et à la perte de poids.

De fines aiguilles indolores sont placées sur des points précis du corps reliés à des organes par des canaux : les méridiens. Le médecin acupuncteur va alors disperser ou canaliser, en fonction de l’état énergétique du patient, l’énergie vitale, qui va dès lors mieux circuler dans l’organisme.

Voici quelques points d’acupuncture sollicités pour aider à perdre du poids :

  • Oreilles : les points E7 (Estomac 7) et VB 3 (Vésicule Biliaire 3), situés près du tragus. Ils aident à maitriser les pulsions alimentaires et réduisent la pression qui s’accumule autour de la mâchoire.
  • Lèvres : Le point VG26 (Vaisseau Gouverneur 26) situé au-dessus de la lèvre supérieure, juste en dessous du nez. En l’activant, on contrôle la faim et calme l’appétit.
  • Bras : Le point GI 11 (Gros Intestin 11), à l’intérieur du pli du coude, près de la partie extérieure. C’est un point qui est directement relié au gros intestin et qui stimule la fonction intestinale.
  • Jambes : Le point RP 9 (Rate Pancréas 9), situé à 5 cm en dessous de la rotule, dans la partie supérieure du tibia. Il stimule le bon fonctionnement de l’estomac et aide à réduire la rétention d’eau.
  • Chevilles : Le point R6 (Reins 6), situé sur la partie intérieure de la jambe juste au-dessus de la cheville, ce point renforce le système digestif et stimule son bon fonctionnement notamment dans l’élimination des graisses et des lipides.
  • Pieds : le point F3 (Foie 3), se situe sur le dessus du pied, entre l’os du gros orteil et l’os du 2ème orteil. C’est un grand point de détoxification qui aide le Foie à faire son travail d’épuration.

Oreilles, haut des lèvres, jambes, avant-bras, chevilles, etc. autant de points externes de notre corps qui sont stimulés pour toucher les organes internes et rétablir les connexions nerveuses et énergétiques.

Ainsi, en visant les organes liés au système digestif et à l’élimination des graisses (Estomac, Foie, Reins, Rate), l’acupuncture va agir directement sur notre rapport à l’alimentation et atténuer les causes et symptômes qui nous poussent la suralimentation comme le stress, la rétention d’eau, la compulsion alimentaire, la constipation, etc.

Des études récentes mettent en évidence les effets thérapeutiques de l’acupuncture sur des cas d’obésité. Selon ces recherches scientifiques, l’acupuncture régule le taux de leptine, hormone sécrétée proportionnellement en fonction du taux de masse grasse qui procure le sentiment de satiété, et le taux de l’adiponectine, hormone impliquée entre autres dans la régulation des lipides et du glucose dans le corps2. Il faut toutefois savoir que plusieurs séances d’acupuncture sont nécessaires pour agir sur la perte de poids.

Les plantes drainantes et détoxifiantes

Avec plus de 3 200 types de plantes, près de 300 minéraux, insectes, créatures marines et extraits d’animaux répertoriés, et plus de 400 préparations, la pharmacopée chinoise est l’une des branches les plus importantes de la médecine traditionnelle chinoise.

À la fois préventive et curative, elle est largement utilisée en Chine et dans d’autres pays d’Asie pour traiter et prévenir des maladies.

mauve-frisée.jpg

Mauve chinoise, une alliée dans la perte de poids

Les plantes issues de la médecine chinoise sont répertoriées en fonction de leur saveur (piquante, amère, acide, douce, salée ou astringente), de leur nature (froide, chaude, neutre ou tiède), du mouvement énergétique qu’elles génèrent (monter, descendre, aller vers l’extérieur, aller vers l’intérieur) et du méridien qui leur est associé. C’est cet ensemble de caractéristiques qui confère à chacune d’elles des actions thérapeutiques puissantes.

Selon une étude scientifique, la consommation d’herbes médicinales entraine une diminution de l’appétit suivie d’une perte de poids. En effet, la même recherche atteste que les plantes médicinales traditionnellement consommées pour leur effet sur le poids contiennent des flavonoïdes qui constituent des inhibiteurs naturels de l’acide gras synthase ou FAS3, une enzyme responsable de la synthèse des acides gras, qui survient en cas de surplus énergétique et de stockage d’énergie.

A l’évidence, intégrée à un programme minceur, la pharmacopée chinoise constitue un recours thérapeutique des plus efficaces dans le contrôle de l’appétit et de la masse corporelle. Le médecin va d’abord poser un diagnostic, en prenant en compte à la fois les habitudes alimentaires et l’état émotionnel du patient (la MTC reconnait le lien fort entre l’Esprit et le corps dans l’apparition des maux), puis prescrit la ou les plantes qui vont accompagner le patient dans son processus de perte de poids.

Dong gua pi, Dong kui zi, He ye, Hai zao ou encore le Guarana sont les plantes les plus consommées pour agir sur les dysfonctionnements alimentaires. Chacune d'entre elles a une action sur l’organisme :

  • Dong gua pi (peau de courge cireuse) évacue l’excès de Chaleur dans le corps et possède des actions drainantes.
  • Dong kui zi (mauve chinoise), diurétique et laxative, elle facilite le transit et agit sur la rétention d’eau.
  • He ye (feuilles de Lotus) aide à l’élimination des graisses et favorise le drainage.
  • Hai zao (sargasse ou algue brune) un brûleur de graisse qui agit sur la cellulite.
  • Le Guarana, accélère le métabolisme et lutte contre l’obésité.

On peut également s’orienter vers les formules médicinales, mélange de plantes, très efficaces grâce à leurs actions combinées. En effet, les ingrédients et le dosage d’une formule ne se choisissent pas au hasard mais répondent à des principes de composition et de compatibilité entre les caractéristiques énergétiques de chaque plante. Cela permet d’augmenter leur efficacité et de réduire les effets secondaires. Ainsi les formules médicinales s’élaborent pour s’adapter aux différentes causes et symptômes de la prise de poids.

Parmi les plus connues nous pouvons citer :

  • Wu ling san, la poudre des cinq tubercules, est une formule classique qui aide à drainer l’excès d’eau (rétention d’eau). Elle favorise l’élimination rénale et participe aussi à l’élimination des graisses.
  • Jian fei wan est une formule qui favorise à la perte de poids et l’élimination des graisses.

Booster le métabolisme, réduire le stress, faciliter la digestion ou encore aider à l’élimination des toxines… autant d’actions bénéfiques sur la perte de poids en consommant les plantes médicinales chinoises, en infusion, décoction, macération, en gélule ou en poudre.

On adopte les règles de la diététique chinoise

alimentation_saine.jpg

« La médecine et les aliments proviennent de la même source ». Proverbe chinois.

La diététique chinoise fait partie des piliers thérapeutiques incontournables de la médecine traditionnelle chinoise. Elle est un ensemble de principes alimentaires qui prône le lien fort entre l’aliment et la médecine. La diététique chinoise est d’abord préventive. Elle harmonise les natures et saveurs des aliments (mêmes principes qu’en pharmacopée) pour que l’organisme bénéficie de tous les nutriments nécessaires à son bon fonctionnement, prévenant ainsi des maladies et favorisant bien-être, santé et longévité.

Elle est également curative puisque ce que l’on mange est intimement lié à notre état de santé. Si notre alimentation est déséquilibrée, des pathologies et des troubles chroniques apparaissent, comme notamment le surpoids, qui selon la médecine chinoise atteste principalement par un déséquilibre entre le Yin et le Yang. Il est alors nécessaire de se tourner vers la diétothérapie chinoise (la diététique selon la médecine chinoise), un outil thérapeutique de choix dans l’arsenal de la médecine chinoise.

En effet, les aliments que nous consommons sont également classés selon leur nature, de la plus chaude à la plus froide : chaude, tiède, fraiche, froide et selon leurs saveurs : acide/astringente, amère, douce, piquante, salée. La nature des aliments permet d’harmoniser le corps aux conditions climatiques et de rééquilibrer des désordres internes liés au froid et à la chaleur.

Les saveurs quant à elles correspondent à des mouvements et sont associées à un organe sur lequel elles agissent plus spécifiquement. La saveur acide est associée au Foie, la saveur amère au Cœur, la saveur douce à la Rate, la saveur piquante au Poumon et la saveur salée aux Reins. Chaque saveur en quantité raisonnable a le pouvoir de tonifier l’organe qui lui est associé.

Le rééquilibrage alimentaire est calibré au cas par cas par le médecin. Il va prendre en compte le terrain du patient (âge, état émotionnel, constitution physique, partie du corps en surpoids, état de santé, etc.) et proposer une alimentation adaptée.

De manière générale, en cas de surpoids, la diététique chinoise recommande une alimentation variée et essentiellement végétarienne à base de céréales, légumineuses, légumes et fruits en limitant les viandes, les laitages, les boissons trop sucrées et les fritures. Elle préconise de s’alimenter doucement et avec modération à des horaires réguliers (manger plus en milieu de journée quand le métabolisme est le plus puissant), varier les aliments et surtout les choisir en fonction des saisons.

Ces recommandations sont surtout universelles et en respectant ces règles de bon sens, vous avez toutes les chances de perdre du poids et d’être en bonne santé.

Le Tui Na pour rééquilibrer le Qi

C’est un massage énergétique manuel faisant partie des 5 branches de la médecine traditionnelle chinoise et dont le principe repose sur l’harmonisation du Qi. Tui signifiant "pousser" et na "saisir pour contrôler". Pratiqué depuis plus de 3000 ans, le Tui Na fait circuler l’énergie et le Sang dans le corps et rééquilibre le Qi.

Plus de trente manipulations fondamentales : l’enroulement ou le rouleau, la digipuncture ou acupression, la méthode Nei Gung ou encore le Zhenfa, etc., lesquels impliquent une excellente connaissance du corps humain. Le praticien va alors utiliser les doigts, les mains, les poings ou encore les coudes pour exercer ses manœuvres de massages en fonction des besoins.

Alliant force et douceur, le Tui Na évacue le stress en rétablissant une bonne circulation sanguine. Le drainage et l’élimination des toxines sont favorisés et l’on retrouve une peau plus ferme et une silhouette plus fine.

Les séances durent environ trente minutes à une heure. Pour des résultats probants, il faut compter environ 6 à 10 séances, accompagnées d’un rééquilibrage alimentaire et d’une activité physique régulière.

Qi Gong et Tai-chi : le sport et la méditation combinés

homme pratiquant le Qi gong dans un champs de blé

Le premier enchaine les postures statiques (tenir la pose) et les mouvements dynamiques (acquérir la gestuelle) pour faire circuler le Qi et le second est un art martial interne. Ils visent tous les deux l’harmonie du corps et de l’Esprit. Ils éveillent la conscience et activent les mécanismes d’autodéfense de l’individu.

Les exercices du Qi gong sont une forme de méditation en mouvement qui favorise l’harmonie du corps, la respiration et la conscience. Ils peuvent être pratiqués assis, debout ou allongé sur un tapis. La durée d’une séance varie entre 45 minutes et une heure et dès la première séance, l’effet relaxant tant au niveau physique que mental se fait sentir.

Le Tai chi est un art martial chinois dit « interne ». Toujours pratiqué à la vertical, les enchainements de mouvements sont souples, fluides et lents pour travailler la puissance, la souplesse et la vitalité du corps.

En décelant les blocages et en dynamisant le métabolisme, la pratique de ces deux exercices énergétiques améliore les fonctions respiratoires, digestives et cardiovasculaires. Ils allient à la fois activité sportive et relaxation, idéal pour une perte de poids en douceur et sur le long terme.

La médecine chinoise s’inscrit dans une approche globale, énergétique, émotionnelle, organique et diététique des problèmes de poids. Ses outils influent sur notre appétit, calment les états de stress, améliorent le sommeil et renforcent les organes en lien avec la digestion. N’hésitez donc pas à consulter pour avoir des solutions personnalisées et efficaces.

Références
[1] CHAPELET Josette, A la découverte de la diététique chinoise, Guy Trédaniel, 2017, P. 237-239.
[2] PEPLOW PV, Repeated electroacupuncture in obese Zucker diabetic fatty rats: adiponectin and leptin in serum and adipose tissue, Journal of Acupuncture and Meridian Studies, vol. 8, no. 2, pp. 66–70, 2015.
[3] TIAN WX, LI LC, et al., Weight Reduction by Chinese Medicinal Herbs May Be Related to Inhibition of Fatty Acid Synthase, Life Sciences, Volume 74, Issue 19, 26 March 2004, P 2389-2399.

On en parle