LE LABORATOIRE FRANÇAIS DE LA PHARMACOPÉE CHINOISE DEPUIS 1997
Vous êtes praticien ?
Panier
0,00 €
leftRetour aux articles
année-du-lapin.jpg
plusLire plus
délicieux gateaux de lune
plusLire plus
plusLire plus
plusLire plus

Fête de Qingming : la Toussaint chinoise

Voyage en Chine - 04/04/2022 - par Fiona

Qingming jié 清明節 (également appelée “Fête des morts”, “Taqing”, ou “la Fête de Qingming”) est la fête durant laquelle les Chinois se rendent sur la tombe de leurs proches défunts afin de leur rendre hommage. Elle est considérée comme l’une des quatre fêtes les plus importantes en Chine. Souvent comparée à la Toussaint (malgré le fait que son origine ne soit nullement religieuse) ou à Halloween (sans les costumes et l’aspect effrayant), elle s’apparente plutôt au fameux Jour des morts mexicain (ou Dia de los muertos).

Qing ming renvoie à l’un des 24 termes solaires du calendrier lunaire chinois. Traduit par “pur” et “lumineux”, il évoque le climat doux et agréable du printemps.

Qingming jié, fête traditionnelle âgée de 2500 ans, a lieu 15 jours après l'équinoxe de printemps, soit entre le 4 et le 6 avril. Cette année, elle est célébrée le 5.

L’origine de Qingming Jie

shutterstock_237228799 (1).jpg

La fête de Qingming est née dans le Shanxi, au centre de la Chine. Selon la légende, Qingming Jié est célébrée en l’honneur de Jie Zitui, un seigneur Han qui a servi le prince Jin Chong’er pendant la période des Printemps et Automnes (770- 474 av. J.-C.) .

Alors que le seigneur Chong'er, prince héritier, fut contraint à l'exil, Jie Zitui décida de lui rester fidèle et le suivit. Loyal et serviable, on raconte que Jie Zitui coupa un morceau de sa chair pour nourrir son seigneur qui avait faim.

Vingt ans après son exil, Chong’er retourna sur ses terres où il fut couronné duc. Il entreprit de remercier et récompenser tous ceux qui lui étaient venus en aide. Cependant, il oublia Jie Zitui, et ce malgré sa grande loyauté.

Ce dernier, déçu et blessé, se retira dans la forêt avec sa mère et refusa de se présenter à la Cour après que le duc l’ait invité pour se faire pardonner de son oubli. Ainsi, Chong’er décida d’aller à sa rencontre. Il se rendit à la forêt et, ne trouvant pas son fidèle seigneur, il ordonna d’y mettre le feu afin d’obliger Jie Zitui à se montrer. Le feu dura trois jours et lorsqu’il fut éteint, les corps brûlés de Jie Zitui et de sa mère furent découverts.

Rempli de regrets, Chong’er interdit tout type de feu (même pour la préparation des repas), obligeant ainsi les Chinois à ne manger que des aliments froids. Afin d’honorer la mémoire de Jie, il décida que le jour de sa mort serait désormais nommé la fête Hanshi (Fête des aliments froids). Plus tard, cette fête sera renommée Fête de Qingming.

Pratiques & traditions autour de cette fête

Traditions actuelles

Les traditions de la fête de Qingming sont nombreuses et variées. Si certaines se sont perdues avec le temps, d’autres ont perduré et sont aujourd’hui inévitables.

Nettoyage des tombes (Săo mù)

shutterstock_474408979.jpg

Durant Qingming jié, l’une des principales activités est de nettoyer et décorer les tombes des défunts. On l’appelle Săo mù qui se traduit par “balayer les tombes”.

Après avoir nettoyé les tombes, les membres de la famille y déposent des offrandes : de la nourriture froide, des fruits (les préférés de la personne défunte), du thé, du vin, des faux billets (Zhĭ qián) et d'autres objets personnalisés en papier. Toutes ces offrandes sont destinées à être brûlées afin de s’assurer que les ancêtres ne manquent pas d’argent ou de nourriture dans le royaume des morts.

Ensuite, les familles brûlent des bâtonnets d'encens afin d’invoquer les esprits et les inviter à découvrir les offrandes. Des feux d'artifice sont aussi lancés dans le but d’effrayer les mauvais esprits et d’annoncer la présence des endeuillés.

Une fois tous les rituels accomplis, chaque membre de la famille, en commençant par le chef (généralement le père), se prosterne à tour de rôle devant la tombe, trois à neuf fois.

Cerfs-volant

pexels-quang-nguyen-vinh-2132062 (1).jpg

Une autre pratique est de faire voler des cerfs-volants que l’on peut apercevoir dans le ciel la journée mais aussi la nuit.

Le soir, des petites lanternes sont attachées au fil du cerf-volant et une fois dans le ciel, elles ressemblent à des étoiles qui scintillent. Certaines personnes coupent le fil qui retient le cerf-volant pour le laisser voler librement dans le ciel. On raconte que cela apporte chance et santé.

Traditions anciennes

Outre le fait de rendre hommage aux ancêtres, Qingming jié est aussi une journée qui célèbre le printemps et l’arrivée des beaux jours. Ainsi, les anciennes traditions consistaient surtout à la pratique d’activités en extérieur.

Combat de coqs

shutterstock_610774145.jpg

Parmi les anciennes traditions ayant lieu durant la fête de Qingming, nous pouvons citer le fameux combat de coq. Ce combat opposait deux coqs féroces que l’on mettait ensemble dans un endroit afin qu’ils s’affrontent. Les oiseaux se battaient jusqu’à ce que l’un tue l’autre et remporte la victoire. Pendant ce combat, dont le but était de se divertir, il était coutume d’arroser les coqs d’eau afin d’éviter qu’ils se fatiguent.

Jouer au cuju

Cuju.jpg

Jouer au cuju pour célébrer la fête de Qingming est une tradition qui remonte à plus de 2000 ans.

On raconte que le football aurait été inventé par l’empereur Jaune qui avait imaginé cet exercice pour entrainer les guerriers. Ainsi, le premier jeu de balles s’apparentant au football moderne est né dans la région de Linzi sous la dynastie Zhou. Son nom était cuju.

Initialement en cuir et rempli de plumes (sous la dynastie Zhou), le ballon avec lequel jouaient les guerriers fut finalement remplacé par un ballon rempli d’air avec une peau à double épaisseur (sous la dynastie Tang). Qingming marquant le début des beaux jours, c’est le moment idéal pour se laisser aller à une partie de cuju.

Accrocher des branches de saule

Certains placent des branches de saule sur les portes d'entrée afin d'éloigner les mauvais esprits errants. En effet, en plus d’être considéré comme l’arbre de l’immortalité, le saule aurait, selon les croyances, le pouvoir de chasser les démons.

Traditions culinaires

La fête de Qingming ne célèbre pas que les ancêtres. C’est aussi un moment riche en traditions culinaires autour desquelles se réunissent les familles afin de partager des plats traditionnels. Si les traditions culinaires diffèrent d’une région à une autre, certains plats restent incontournables :

Qīng tuán (boulettes vertes)

shutterstock_1936040428.jpg

Pendant la fête de Qingming, la tradition veut que l’on mange des Qīng tuán. Ces petits gâteaux glutineux de couleur verte sont réalisés à partir de jus d’armoise et de farine de riz. Avant d’être cuit à la vapeur, le jus et la farine sont mélangés jusqu’à former une pâte qui sera garnie de purée de jujube ou de pâte de haricot rouge. Il est également courant de préparer des Qingming Guozi (pâte de Qingming). Il s’agit d’une pâte verte qui ressemble aux Qīng tuán. Les étapes de préparation sont similaires à la différence que la plante utilisée pour faire la pâte de Qingming est le Gnaphalium.

Escargot chinois

shutterstock_1162201678.jpg

Il est commun de déguster des escargots d’eau douce à cette période de l’année et ils sont particulièrement appréciés le jour de la Fête des morts. Plat délicieux, les escargots peuvent être préparés de différentes façons : sautés, cuits à la vapeur ou encore mélangés avec de l’alcool sans cuisson… Ils sont consommés sans modération !

Thé vert

shutterstock_356066261.jpg

Les thés verts fabriqués à partir de feuilles cueillies avant la fête de Qingming reçoivent la prestigieuse appellation pro qingming et coûtent beaucoup plus cher que ceux fabriqués à partir de feuilles cueillies après le festival. Ces thés sont appréciés pour leur arôme subtil et léger.

Si les coutumes rattachées à la Fête des morts chinoise perdurent à travers les siècles, il est à noter que cette journée a cependant connu quelques transformations au fil du temps, particulièrement pour les Chinois résidant à l’étranger et pour ceux qui n’ont ni le temps ni les moyens de se rendre sur les sépultures de leurs proches.

Ainsi, le pays a vu de nombreuses activités se développer autour de Qingming jié, : en effet, de nombreux prestataires proposent à présent leurs services pour l’entretien des tombes et différentes applications (qr code, plateformes...) permettent de rendre des hommages virtuels aux défunts.

Qingming jié n’est pas simplement une journée consacrée aux ancêtres : c’est une fête familiale et traditionnelle qui célèbre le printemps et la vie. Ainsi, la plupart des Chinois en profitent pour se promener, se réunir, s’amuser et admirer l’éveil de la nature.

Image
China Expedition Tours

On en parle