LE LABORATOIRE FRANÇAIS DE LA PHARMACOPÉE CHINOISE DEPUIS 1997
Vous êtes praticien ?
Panier
0,00 €
leftRetour aux articles
3_tresors_mtc.jpg
plusLire plus
.png
plusLire plus
6energiesperverses.jpg
plusLire plus
cinq-éléments-mtc.jpg
plusLire plus

Le cycle menstruel en médecine traditionnelle chinoise

La MTC dans le monde - 24/06/2022 - par Wafa G.

Chez la femme, le cycle menstruel appelé également cycle hormonal féminin commence dès la puberté pour se terminer à la ménopause. Il correspond à l'ensemble des phénomènes physiologiques qui préparent le corps de la femme à une « potentielle » grossesse.

Généralement, ce cycle dure 28 jours environ, toutefois il peut varier d’une femme à une autre : il peut-être plus long ou plus court et n'est malheureusement pas toujours régulier. Tant que la fécondation ne se produit pas, le cycle recommence chaque mois !

Mécanisme physiologique du corps féminin, le cycle menstruel est une merveille de complexité avec ses hauts et ses bas émotionnels !

Nous vous expliquons l’enchaînement complexe du cycle menstruel selon le point de vue de la médecine traditionnelle chinoise.

Le cycle menstruel

menstruations.png

Le cycle menstruel est divisé essentiellement en trois périodes : la phase folliculaire, la phase ovulatoire et la phase lutéale. Au cours de ces périodes, quatre hormones interviennent : l'hormone lutéinisante (LH), l'hormone folliculo-stimulante (FSH), la progestérone et l'œstrogène.

Ces trois phases sont :

  • La phase folliculaire, appelée aussi la phase proliférative, correspond à la « maturation » de l’ovule et commence le premier jour des règles. Durant cette phase, l’hormone folliculo-stimulante (FSH) stimule la croissance d’un certain nombre de follicules. Un seul follicule dominant finit par être sélectionné et la maturation est assurée pour un seul ovule. De plus, l’hormone de l’œstrogène produite par le follicule régénère la muqueuse utérine (endomètre). De façon générale, la phase folliculaire dure entre 13 et 14 jours, cependant sa durée est très variable d’une femme à une autre puisqu’elle dépend de la durée du cycle.

  • La deuxième phase est la phase ovulatoire. Elle correspond comme son nom l’indique à l’ovulation : les hormones LH et FSH augmentent provoquant l'explosion d'un des follicules et la libération de l’ovule. Cette phase se produit généralement deux semaines avant la fin du cycle. C’est bien entendu le moment idéal pour concevoir.

Il est à préciser que l’ovulation peut parfois ne pas être considérée comme une phase à part entière puisque certains l’intègrent dans la phase folliculaire.

  • Enfin la phase lutéale : il s’agit de la dernière phase du cycle menstruel. Cette phase vient juste après l’ovulation et dure 14 jours. Le follicule rompu se referme et constitue le corps jaune, structure cellulaire temporaire qui produit des œstrogènes ainsi qu’une grande quantité de progestérone. Si l’ovule n’est pas fécondé, le corps jaune va se dégénérer au bout des 14 jours et les taux d’œstrogène et de progestérone vont diminuer, entraînant ainsi l'apparition des règles qui correspondent au début d'un nouveau cycle.

En revanche, si l’ovule est fécondé, le corps jaune persiste : la progestérone qu'il secrète va contribuer à la préparation du "nid" (endomètre) qui va accueillir l'embryon.

La médecine chinoise et le cycle menstruel

En médecine traditionnelle chinoise, une attention particulière est accordée à la santé féminine. En effet, la MTC établit une approche énergétique autour du cycle menstruel et considère qu’il est constitué de cinq phases.

L’équilibre du cycle menstruel est influencé par la qualité et la quantité du Qi et du Sang ainsi que par le Yin et le Yang. Il est aussi en lien direct avec certains "organes", ou devrait-on dire plutôt "systèmes", comme la Rate et le Foie, mais surtout avec le Bao gong.

L’Utérus en médecine chinoise

1.png

L’Utérus ou Bao gong en chinois (qui veut dire « le palais de l'enfant ») est le système gouvernant les règles, la reproduction, la fertilité, la grossesse et l’accouchement.

En effet, en MTC, l’Utérus n’est pas considéré comme un organe (comme c’est le cas en médecine occidentale) mais plutôt comme un système englobant tout l’appareil reproducteur féminin (trompes, ovaires). Son bon fonctionnement est indispensable à la santé féminine et il dépend de plusieurs organes :

La Rate : système responsable de la production du Sang, la Rate maintient le Sang dans les vaisseaux. Un vide de Rate impacte la production de Sang, et par conséquent, affecte lourdement le cycle : en cas de déséquilibre de la Rate, les règles sont peu abondantes, voire absentes dans certains cas (une Rate affaiblie peut conduire à de l'aménorrhée). Le bon fonctionnement de la Rate est donc essentiel à la santé de l’Utérus puisqu’elle le nourrit.

Le Foie : un Foie (fait circuler le Qi et le Sang en MTC) en bonne santé est primordial pour que l’Utérus fonctionne correctement. En effet, lorsque le Qi du Foie stagne, cela entraine l’apparition de stases de Sang et affecte le fonctionnement de l'Utérus : les femmes qui ont un Foie défaillant font ainsi généralement l’expérience de dysménorrhées (douleurs menstruelles) ou de menstruations irrégulières.

Le Cœur : il est celui qui gouverne le Sang et il est lié à l’Utérus par le Bao Mai (méridien de l'Utérus). Le Sang et le Qi du Cœur participent à la production des règles, par conséquent, un vide du Sang du Cœur affecte le bon déroulement des règles et peut conduire à des aménorrhées.

L’Estomac : l’Utérus est aussi lié à l’Estomac par le Chong Mai, méridien qui veille à ce que l'Utérus soit correctement nourri de Sang. L’Estomac transforme le Jing des aliments afin de nourrir le Jing et du Qi des Reins. Ainsi, les nausées dont peuvent souffrir certaines pendant la période de règles sont généralement provoquées par un déséquilibre au niveau de l’Estomac.

Les cinq phases du cycle menstruel

Les phases du cycle menstruel (2).png

En médecine traditionnelle chinoise, il existe cinq phases du cycle menstruel :

La phase du Sang - la période de règles

En médecine chinoise, le Sang (Xue) a pour fonction de nourrir les tissus du corps en transportant les Essences jusqu’aux organes ainsi que d’humidifier et réchauffer l’organisme. Essentiel au bon déroulement du cycle menstruel, il joue un rôle clé dans le maintien de menstruations saines.

La phase du Sang commence le premier jour des règles : le Sang stocké dans le Chong mai, appelé aussi "Mer du Sang", se vide progressivement. Cette phase est très importante puisqu’il est dit que la façon dont elle est vécue influencera le reste du cycle. C'est pourquoi, certaines habitudes peuvent être adoptées afin de vivre sereinement sa période de règles.

En Chine, on dit qu’il est important d’éviter le froid pendant les règles. La diététique chinoise recommande d’opter pour les aliments dits « réchauffants » puisqu’ils aident la Rate à produire le Sang. Il convient donc de privilégier les aliments comme le poisson, les œufs, les oranges, les cerises, les raisins rouges ou encore les framboises.

Par ailleurs, la pratique d'exercice physique intense est fermement déconseillée pendant la phase du Sang. En effet, après un effort physique important, le corps puise le Sang afin de nourrir les muscles et épuise l'énergie. La période menstruelle favorisant le « vide de Sang », il est donc préférable d'éviter d'épuiser le Sang. Les exercices énergétiques tels que le Tai chi ou le Qi gong sont eux vivement encouragés puisqu’ils contribuent à stimuler la circulation du Sang.

La phase du Yin

Elle commence juste après la fin des règles et finit un jour avant l’ovulation. Durant cette période le Yin monte progressivement jusqu’à atteindre son apogée. Ensuite, le corps doit reconstituer le Sang. Le Qi mobilise le Sang pour l’entrainer jusqu’au haut du corps et pour nourrir le méridien Chong Mai.

Il est donc essentiel de nourrir le Yin des Reins, le Sang et les Essences. Durant cette phase, il est conseillé de mettre de côté des aliments « stimulants », comme la caféine, l'alcool, le sucre et les épices fortes, qui menacent d’affaiblir le Yin.

Il est bon de préciser que la phase du Sang et la phase du Yin "correspondent" d'une certaine façon à la phase folliculaire en médecine occidentale et sont parfois considérées comme une seule et unique phase en MTC. Par ailleurs, la phase du Yang et celle du Qi peuvent être comparées à la phase lutéale.

Le Yin se transforme en Yang

Après avoir atteint son paroxysme, le Yin laisse sa place au Yang : c’est le moment de l’ovulation. Souvent associé à la chaleur, le Yang se manifeste justement par une augmentation de la température corporelle.

Lors de cette phase du cycle, la pratique d'exercices physiques est recommandée puisqu'elle permet d'assurer la bonne circulation du Qi.

La phase du Yang

Cette phase vient juste après l’ovulation. Comme dit précédemment, le Yang réchauffe le corps, il n’est donc pas étonnant que la température basale du corps soit élevée jusqu’au début des règles.

Cette phase est dominée par le Yang des Reins et le Qi de la Rate. Ainsi, une insuffisance énergétique à ce niveau peut être le résultat d’une phase lutéale (phase Yang + phase Qi) anormalement courte (une phase lutéale courte peut parfois renvoyer à une difficulté à concevoir ou à une fausse couche).

Dans le cas d'un vide du Qi de la Rate, des symptômes tels que la fatigue, une perte d’appétit et des selles molles peuvent se faire remarquer. Dans le cas d'un vide de Yang du Rein, on observera des symptômes comme des réveils nocturnes, des leucorrhées anormales (écoulements vaginaux) ou une baisse de la libido...

Durant cette phase, il est recommandé d'éviter les stimulants comme l’alcool ou le café.

La phase du Qi – la période prémenstruelle

La phase du Qi survient lorsque l’ovule n’est pas fécondé. Cette phase correspond à la période prémenstruelle : elle dure entre 2 à 7 jours. Le Qi du Foie transforme le Yang en Yin.

Durant cette phase, il est important que le Qi et le Sang circulent librement dans le corps afin d’éviter les blocages et les stases. Il est aussi nécessaire de prendre soin de l’énergie du Foie puisque les déséquilibres peuvent donner lieu à toute sorte de dérèglements (communément appelé syndrome prémenstruel : crampes abdominales, irritabilité, anxiété, courbatures, sautes d’humeur, prise de poids...).

bien_vivre_le_cycle.jpg

Pour bien vivre cette période pleine de changements qui peut être difficile à gérer pour certaines femmes, se reposer suffisamment et être à l'écoute de son corps est essentiel.

Les phases du cycle menstruel rythment indéniablement le quotidien des femmes. Il est donc important de comprendre et se préparer aux différentes phases pour vivre la période menstruelle de la meilleure façon possible.