LE LABORATOIRE FRANÇAIS DE LA PHARMACOPÉE CHINOISE DEPUIS 1997
Vous êtes praticien ?
Panier
0,00 €
leftRetour aux articles
plusLire plus
plusLire plus
plusLire plus
plusLire plus

Dangers énergétiques en été : comment s’en protéger ?

La MTC dans le monde - 30/07/2021 - par Sarah T.

Ah l’été… On s’y prépare toute l’année et quand il arrive on veut en profiter pleinement ! On associe souvent cette saison au soleil, aux vacances, à la plage, au farniente et à la détente mais attention… la MTC nous prévient : « Il faut suivre harmonieusement les quatre saisons. Au printemps et en été, le sage conserve soigneusement son Yang ; en automne et en hiver, son Yin »1. Gare à notre Yang donc !

L’été en médecine chinoise

L’été est l’une des cinq saisons reconnues par la médecine traditionnelle chinoise. Elle commence généralement vers la mi-mai et prend fin durant les derniers jours de juillet. Comme c’est le cas pour chaque saison, la MTC associe l’été à des éléments spécifiques : la couleur qui lui est attribuée est le rouge, son organe est le Cœur, sa saveur est amère, et sans grande surprise, son mouvement est le Feu.

Contrairement à l’hiver qui est assimilé à une période de reprise de force et de repos, l’été annonce l’arrivée d’une nouvelle énergie, c’est le moment parfait pour faire le plein de chaleur, bouger et dépenser les forces cumulées en hiver. Ainsi, la MTC encourage vivement à renouer avec la nature durant cette période où les activités physiques et les balades sont de mise.

Le Cœur, l’organe de l’été, abrite le Shen (« l’Esprit »), l’un des Trois Trésors de la MTC avec le Jing (« l’Essence ») et le Qi (« l’Energie »). Le Shen stimule les fonctions mentales et émotionnelles, il anime la conscience et héberge le Feu naturel (Ming Meng Huo). Il se nourrit du Sang et en retour il veille à sa bonne circulation.

En MTC, le bien-être et la santé reposent sur l’équilibre des choses. Si l’été est la saison du Yang et de la Chaleur, il faut être prudent face à cette énergie qui, en excès, peut devenir source de maladie.

Les pathologies qui nous guettent durant cette saison

Certains inconforts se manifestent et se propagent spécifiquement durant la saison estivale. Par exemple, provoqués par la vague de chaleur et l’inhabituelle exposition au soleil, les infections urinaires, la sensation de lourdeur dans les jambes, les coups de soleil sont très courants en été. Les oreilles sont elles aussi soumises à rude épreuve durant cette saison. En effet, les baignades estivales peuvent parfois être dangereuses : l’eau s’infiltrant dans le conduit auditif peut entrainer l’apparition de germes et l'inflammation de la muqueuse. Ainsi, les cas d’otites sont aussi très nombreux.

L’été étant propice à la prolifération des bactéries, l’angine, maladie infectieuse qui se traduit par une inflammation des amygdales et qui résulte généralement d’un choc thermique, sévit lourdement durant la saison. En effet, le passage entre les lieux intérieurs fortement climatisés et la chaleur extérieure donne souvent lieu à ce type d’infection. De plus, avec la levée progressive des gestes barrières et du confinement, l’organisme, qui était jusqu’à présent au repos, est à nouveau confronté à toutes sortes d’attaques, augmentant les risques de rhumes et de poussée d’herpès.

Renforcer son système immunitaire est primordial, et ce tout au long de l'année ! En été, la chaleur menace d’ouvrir la porte aux énergies perverses. À quels dangers énergétiques sommes-nous exposés et comment les éloigner ?

Les pervers de l’été

Les conséquences d’un excès de Chaleur ou de Feu

feu_pervers_Ete.png

La Chaleur (Re) est l’un des six Excès répertoriés par la MTC. Associée au Yang, elle est une énergie toujours pathogène qui peut être externe ou interne et qui n’est pas spécifique à une saison. Lorsqu’elle est en abondance dans le corps, elle provoque une montée de fièvre, une sensation de soif intense, de jambes lourdes, une transpiration excessive et une profonde fatigue. Un excès de Chaleur peut engendrer dans certains cas une exagération de l’activité des organes, une agitation de l’Esprit et épuiser les Liquides de l’organisme. En cas d'accumulation, cette énergie peut donner naissance à un Feu (Huo). Contrairement au Feu « naturel » présent dans le corps et participant à la production de Qi, le Feu externe est pathogène et peut avoir de graves répercussions sur l’organisme.

En effet, le Feu pathogène appelé « Grand Feu » (Zhuang Huo) est plus agressif que la Chaleur : il se nourrit du Qi et l’affaiblit, assèche les Liquides Organiques et provoque étourdissements, saignements, rougeurs, maux de tête et pertes auditives. Il crée de la Sécheresse dans l’organisme ce qui va donner lieu à des manifestations telles que la constipation, des troubles de la miction, la gorge sèche ou encore une soif intense. Lorsqu’il s’en prend au Cœur, le Grand Feu agite le Shen (ou l’Esprit) ce qui conduit à de l’irritabilité, de l’anxiété voire à des troubles du sommeil.

Ainsi, le Feu et la Chaleur représentent de véritables dangers pour l'organisme : ils consument le Qi et épuisent les Liquides Organiques. Ils peuvent être à l'origine de maladies fébriles et inflammatoires. Lorsqu’ils agissent ensemble, on parle de Re Du ou Chaleur toxique.

En été, gare à la Canicule !

La bête noire de l’été, c’est la Canicule (Shu) ! Elle naît d’une Chaleur extrême et fait aussi partie des six Excès. Énergie pathogène externe de nature Yang, la Canicule est d’origine climatique et ne fait son apparition qu’en été. Elle s’apparente à la Chaleur par ses manifestations qui sont similaires, toutefois, elle se combine souvent à l’Humidité, ajoutant ainsi à la liste de symptômes (déjà longue) d’autres tout autant contraignants : nausées, palpitations, diarrhées et une profonde sensation de lourdeur.

La Canicule a la particularité d'assécher le Yin, il est donc recommandé de bien s’hydrater en buvant de l’eau ou du thé à la menthe par exemple. La MTC suggère de manger léger et déconseille les aliments trop froids pour éviter le « froid de l’Estomac » pouvant provoquer des maux de ventre.

Comme nous ne le savons tous, une alimentation saine est essentielle pour pouvoir prétendre à la forme physique et émotionnelle. Selon si elle est équilibrée ou non, l’alimentation peut aussi bien être une source de problème qu’un traitement. Quelle est donc l’alimentation à adopter pour bien vivre l’été ?

Une bonne alimentation pour protéger l’organisme

diététique_été.jpg

La diététique chinoise est une branche fondamentale de la MTC. Son but est de nourrir sainement, d’améliorer la santé et d’entretenir la vie. En 2019, une étude a déclaré qu’un décès sur cinq dans le monde était dû à une mauvaise alimentation2. Les déséquilibres alimentaires sont donc dans beaucoup de cas à l’origine de la maladie et leur traitement passe inévitablement par les conseils de la diététique.

En été, l’énergie se situe à la surface du corps, ainsi, les fonctions digestives (gouvernées par la Rate et l’Estomac) sont affaiblies c’est pourquoi il est important de manger léger. La MTC met un point d’honneur à ce que notre alimentation soit en parfaite harmonie avec la saison dans laquelle nous nous trouvons. Par conséquent, elle nous encourage à profiter de l’été et à consommer les fruits et légumes de saison et bien évidemment, surtout ceux de couleur rouge !

« Que ton aliment soit ton premier médicament » disait Hippocrate. La diétothérapie (le traitement par l’alimentation) traite en profondeur les troubles énergétiques. Pour lutter contre les énergies pathogènes qui rôdent en été, il faut manger les bons aliments ! L’aubergine, la laitue, le crabe, le kiwi, le melon, la poire ou encore le soja sont de redoutables alliés pour clarifier la Chaleur. Pour ce qui est de chasser la Canicule, la MTC encourage la consommation de citron, de melon, d’ananas ou bien de feuilles de lotus.

Les plantes qui vous feront du bien

pharmacopée_été.jpg

Vous l’avez compris, en été tout est une question d’équilibre et les excès sont à éviter à tout prix. Néanmoins, pas de panique ! La MTC a une solution pour les personnes qui rencontrent quelques difficultés à se restreindre : l’usage des plantes médicinales.

En effet, la pharmacopée chinoise recommande un large choix de plantes pour bien vivre l’été, gérer les excès, clarifier la Chaleur et éloigner la Canicule. Parmi elles, on peut nommer entre autres :

  • Jin yin hua (Chèvrefeuille du Japon) réputée pour drainer le Feu, éliminer la Chaleur et favoriser la circulation du Qi.

  • Qing hao (Armoise annuelle) qui calme la fièvre, chasse la Canicule et l’Humidité-Chaleur.

  • Lü Dou (haricot Mungo), très populaire en Chine, il est l’ingrédient principal d’une soupe traditionnelle préconisée pour lutter contre la chaleur étouffante de l’été. On suggère son usage pour clarifier la Canicule et la Chaleur.

Les points d’acupression à stimuler en été

Il existe certains points d’acupression à stimuler quotidiennement pour être au top de sa forme en été. Parce que le Cœur est l’organe de la saison et qu’il est aux commandes de la stabilité émotionnelle et de la circulation sanguine, il est celui qu’il faut solliciter afin de protéger l’organisme des énergies pathogènes.

Cependant, l’acupuncture n’agit jamais directement sur le Cœur. C’est le Maître du Cœur (ou le Péricarde) qui est stimulé à sa place. Ce méridien est en quelque sorte le bouclier du Cœur, il protège son énergie, veille à ce que le Sang circule correctement et abondamment dans le corps et règle les troubles émotionnels en stabilisant le Shen.

Les points d’acupression importants sur le méridien du Maître du Cœur se situent principalement au niveau de la paume de la main. On peut mentionner les points 9MC (Shong Chang), 8MC (Lao Gong) et 7MC (Da Ling) se trouvant légèrement au-dessus, au niveau du poignet. Exercer quotidiennement une pression sur ces points à l’aide de vos doigts vous permettra de vous protéger des mauvaises énergies durant l’été.

L’été est donc la saison parfaite pour partir à l’aventure, s’épanouir et dépenser son énergie tout en profitant du beau temps. Toutefois, la MTC insiste sur l’importance de maitriser son Yang durant cette période et nous recommande d’adapter notre alimentation à cette nouvelle énergie afin de vivre ce changement de saison en toute harmonie.

Références
[1] CHAPELLET Josette, A la Découverte de la diététique chinoise. Guy Trédaniel. 2017, page 93.
[2] The Lancet, « Globally, 1 in 5 deaths are associated with poor diet ». Public Release, 3 avril 2019.

On en parle