LE LABORATOIRE FRANÇAIS DE LA PHARMACOPÉE CHINOISE DEPUIS 1997
Vous êtes praticien ?
Panier
0,00 €
leftRetour aux articles
plusLire plus
plusLire plus
plusLire plus
plusLire plus

Automne : prévenir la chute de cheveux saisonnière avec la médecine chinoise

Hygiène et beauté - 29/10/2021 - par Wafa G.

Bien qu’elle soit source d’inquiétude pour certains, la chute de cheveux saisonnière demeure un phénomène totalement naturel. Si vous en faîtes l’expérience en automne, pas de panique, vous êtes loin d’être un cas isolé.

En effet, ce phénomène est à distinguer de l’alopécie (perte de cheveux anormale, brutale et progressive) car il est passager et intervient généralement de façon ponctuelle, en l’occurrence dès le début de l’automne. Fort heureusement, il existe des remèdes naturels très efficaces pour prévenir et/ou ralentir la chute de cheveux saisonnière.

Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur ce phénomène, l’explication de la Médecine Traditionnelle Chinoise et ses solutions pour renforcer vos cheveux.

Le cycle capillaire

Le cheveu se divise en deux parties : une partie invisible, la racine, et une partie visible, la tige capillaire. Il est composé à 95% de kératine, une protéine fibreuse.

Nos cheveux se régénèrent sans cesse selon un cycle capillaire qui se reproduit environ 25 fois au cours d’une vie. Ce cycle varie de 2 à 6 ans en fonction du sexe et il comprend les trois phases de vie d’un cheveu : la phase anagène durant laquelle le cheveu pousse. Elle dure entre 2 et 5 ans et elle est généralement plus longue chez la femme que chez l’homme. Puis, vient la phase catagène : période de repos qui peut aller de 2 à 3 semaines durant lesquelles le cheveu cesse d’évoluer.

Enfin, la phase télogène qui correspond à l’arrêt de croissance du cheveu : il ne pousse plus et reste simplement attaché au follicule pileux. Vers la fin de cette phase, l’ancien cheveu tombe et laisse place à un nouveau follicule en phase anagène, et le cycle capillaire recommence de plus belle.1 Cette chute est tout à fait normale, elle est liée à l'enchaînement naturel du cycle de vie des cheveux qui naissent, poussent puis meurent.

Pourquoi nos cheveux tombent-ils en automne ?

Cheveux-en-bonne-santé.jpg

Nous perdons en moyenne 20 à 25 cheveux par jour en hiver et été, 45 au printemps et 60 cheveux par jour en automne. Une étude réalisée sur 823 femmes a démontré que ce phénomène était en effet plus fréquent en automne : les chercheurs ont découvert que les mois de septembre, octobre et novembre constituent les périodes de l’année où nous perdons le plus de cheveux.2

Il est à noter qu’une chute de cheveux est considérée comme anormale voire pathologique lorsqu’une personne perd plus de 100 cheveux par jour durant une période allant jusqu’à deux mois, ce qui peut représenter un véritable problème surtout pour les personnes qui ont les cheveux fins et fragiles.

De nombreux facteurs, généralement liés au changement de saison, peuvent être à l’origine de la chute de cheveu en automne (le stress, la baisse d’énergie, le manque de soleil ou encore la baisse de lumière) entraînant ainsi un pic physiologique de chute de cheveux. Dans un premier temps, ce pic peut être expliqué par le changement climatique radical ayant lieu entre l’été et l’automne. En été, l’exposition aux rayons solaires vient accélérer et stimuler la pousse des cheveux.

Par ailleurs, le changement de lumière engendre une variation d’hormones qui affecte notre organisme : la sécrétion de mélatonine et de sérotonine diminue dans le corps, ce qui impacte grandement notre énergie en journée.

En outre, l’arrivée de l’automne rime souvent avec la fin des vacances, le retour au travail ou à l’école, l’arrivée des jours froids et de l’obscurité. Ainsi, le stress et la fatigue se font très vite ressentir, ils pèsent sur notre moral, influent lourdement sur la santé de nos cheveux et augmentent leur chute. En plus d'un coup de mou général, s'ajoute un affaiblissement du système immunitaire qui favorise la chute de cheveux.

Les solutions de la Médecine chinoise pour prévenir la chute de cheveux saisonnière

L’explication de la MTC

La Médecine chinoise considère que la santé des cheveux est étroitement liée au Sang ainsi qu’à l’Essence (Jing) du Rein. Leur épaisseur et leur éclat proviennent du Foie. À titre d’exemple, la chute de cheveux peut traduire un vide de Sang et les cheveux ternes et cassants peuvent être l’une des manifestations d’un vide du Sang du Foie.

Par ailleurs, en médecine chinoise, chaque saison est liée à un élément et à une émotion. L’automne est associé au Métal, élément qui symbolise la dureté, et l’émotion qui prédomine durant cette saison est la tristesse qui se manifeste dans la nature par les feuilles qui tombent… Cette émotion, tout à fait naturelle et libératrice, ne devient source de maladie que si elle est vécue trop intensément ou qu’elle perdure dans le temps. Parmi les effets de la tristesse pathogène, nous pouvons citer la fatigue, l’anxiété et l’irritabilité.

Dans certains cas, elle risque d’épuiser le Sang du Foie, plus particulièrement chez les femmes, et donc d’affecter la santé capillaire. Ainsi, la mélancolie ou le sentiment de tristesse que l’on peut ressentir en voyant s’installer l’automne pourrait en partie expliquer cette chute de cheveux.

Que propose la Médecine Chinoise pour venir à bout de ce phénomène ?

Les plantes de la médecine chinoise pour lutter contre la chute de cheveux

Plantes-pour-lutter-contre-la-chute-de-cheveux.jpg

Inutile de répéter à quel point il est primordial d’adopter une alimentation en accord avec la saison. En revanche, il est pertinent de rappeler l’intérêt de se tourner vers les plantes de la pharmacopée chinoise pour préserver sa santé capillaire.

Longtemps utilisées et aujourd’hui reconnues pour leurs propriétés thérapeutiques, ces plantes médicinales ont fait leurs preuves dans la prévention et le traitement de nombreuses maladies. Voici les plantes les plus connues de la médecine chinoise pour freiner la chute de cheveux et protéger leur santé :

  • He shou wu - Renouée à fleurs multiples : plante phare de la médecine traditionnelle chinoise, He shou wu est une plante qui possède de nombreux bienfaits sur la santé capillaire. Symbole de la longévité dans la culture asiatique, elle préserve la santé des cheveux en freinant l’apparition de cheveux blancs et en limitant leur chute.

  • Formule Nutrition des cheveux : composée de 3 plantes aux nombreux bienfaits sur le cheveu, cette formule élaborée par notre laboratoire nourrit en profondeur la chevelure afin de lui redonner force et éclat.

Rappelons que contrairement à la médecine occidentale, la Médecine Traditionnelle Chinoise se concentre sur la source de la maladie plutôt que sur le traitement de ses symptômes. Ainsi afin de pouvoir traiter cette chute passagère, il convient d’identifier l’origine du problème. Pour lutter contre la fatigue et la faiblesse immunitaire qui accompagnent l’automne et favorisent la chute de cheveux, optez pour :

  • Bu zhong yi qi cha - Tisane Tonifiant du corps : composée de 8 plantes, cette tisane fait partie des préparations les plus anciennes de la MTC. Conçue essentiellement pour renforcer les défenses immunitaires, elle fortifie l’organisme et combat les attaques pathogènes.

  • Huang qi - racines d'Astragale : plante de l'immunité par excellence. Elle renforce l'organisme, mobilise les défenses naturelles et permet de bien vivre les changements de saison.

  • Bai hua rong – Chaga : ce champignon médicinal est réputé pour donner un coup de boost au système immunitaire et permettre un regain énergétique.

Ainsi, la chute de cheveux saisonnière est souvent caractérisée comme passagère. Toutefois, elle peut devenir pathologique et avoir des conséquences très lourdes, surtout chez les personnes qui ont tendance à perdre leurs cheveux tout au long de l’année.

Les effets psychologiques de la chute de cheveux sont importants : perdre ses cheveux affecte redoutablement notre bien-être et peut provoquer une réelle souffrance psychologique ainsi qu’une perte de confiance en soi.

Ainsi, pour prévenir ce phénomène et soigner en profondeur vos cheveux, il est primordial de prendre soin de sa santé de façon générale et de vivre en harmonie avec la saison. En automne, il convient d’adapter son alimentation pour protéger le corps des attaques pathogènes mais aussi de renforcer son immunité pour accompagner l’organisme au travers des bouleversements climatiques et énergétiques représentés par le changement de saison.

Références :
[1] Bernard B. A, La vie révélée du follicule de cheveu humain. M/S : médecine sciences, 2006. 22(2), 138–143.
[2] Kunz M., Seifert B, Trüeb RM., Seasonality of hair shedding in healthy women plaining of hair loss, Dermatology. 2009.

On en parle