LE LABORATOIRE FRANÇAIS DE LA PHARMACOPÉE CHINOISE DEPUIS 1997
Vous êtes praticien ?
Panier
0,00 €
leftRetour aux articles
plusLire plus
plusLire plus
plusLire plus
plusLire plus

Ménopause : explications, symptômes et solutions de la médecine chinoise

Santé et bien-être - 26/10/2021 - par Sarah T.

L’arrivée de la ménopause est un moment largement appréhendé par un grand nombre de femmes, et ce plus particulièrement en Occident. Pour bien des raisons, elle est perçue comme une étape difficile malgré qu’elle soit une expérience inévitable et tout à fait naturelle.

Souvent assimilée au premier signe de vieillesse, la ménopause traduit l’arrêt des règles et par conséquent, l’interruption de l’ovulation. Si cette expérience est vécue différemment d’une femme à une autre, elle marque un changement hormonal à l’origine de nombreux déséquilibres internes.

Dans nos sociétés modernes prévaut l’idée que le bien-être chez la femme n’est réservé qu’à une faible poignée de chanceuses qui elles n’ont jamais fait l’expérience de règles douloureuses ni de ménopause difficile. L’idée qu’il est naturel et normal pour les femmes de souffrir tout au long de leur vie est encore très ancrée chez beaucoup d’entre nous, les condamnant ainsi à une vie d’inconforts et les empêchant de trouver une solution à des troubles jugés « normaux » car courants, qui en réalité attestent d’un problème interne. La médecine traditionnelle chinoise, riche de son savoir ancestral, propose la complétude de sa pharmacopée afin d’aider les femmes à mieux vivre l’entrée en ménopause.

Ménopause : que se passe-t-il dans le corps ?

La ménopause est un phénomène naturel qui concerne toutes les femmes. Elle fait généralement son apparition à l’approche des cinquante ans et informe de la fin des règles, et par extension, que la femme n’est donc plus en mesure d’enfanter. C’est l’absence de production d’œstrogènes et de progestérones, hormones responsables du cycle menstruel, qui enclenche l’arrêt de l’ovulation et l’apparition des symptômes ménopausiques.

Contrairement à ce qui pourrait être pensé, la ménopause ne toque pas soudainement à la porte : elle survient progressivement et prévient de son arrivée avec la péri-ménopause (aussi appelée la pré-ménopause), soit une période d’environ quatre années précédant l’arrêt total des menstrues, caractérisée par la diminution progressive des hormones sexuelles féminines ainsi que par l’apparition de troubles au niveau du cycle menstruel.

Les symptômes de la pré-ménopause

symptomes_menopause.jpg

La pré-ménopause est définie par l’apparition de nombreux symptômes tels que : des bouffées de chaleur, des sueurs nocturnes, une sensation d’irritabilité fréquente, une soif intense, des douleurs musculaires, un sommeil agité, une baisse de libido, des sécheresses vaginales ou encore une prise de poids. Ces derniers peuvent être plus ou moins sérieux selon chaque femme et selon leur hygiène de vie : beaucoup de stress, une mauvaise alimentation, l’excès de tabac et/ou d’alcool ou le manque d’activité sportive peuvent aggraver les symptômes, et par conséquent, rendre l’expérience de la ménopause encore plus compliquée et inconfortable.

Le point de vue de la médecine conventionnelle

La médecine moderne propose aux femmes qui souffrent de symptômes ménopausiques contraignants d’avoir recours aux traitements hormonaux afin de soulager leurs inconforts quotidiens Cependant, il a été prouvé que ces traitements engendraient de nombreux effets indésirables ce qui explique pourquoi ils sont aujourd’hui largement évités1.

Ainsi, il est souvent recommandé aux femmes de maintenir une bonne hygiène de vie afin de minimiser la gravité des symptômes. Dans certains cas où la confiance en soi est lourdement affectée, ou que des premiers signes de dépression se font ressentir (un phénomène courant chez les femmes entrant en ménopause2), le suivi psychologique est fortement encouragé.

La médecine traditionnelle chinoise quant à elle propose des solutions concrètes pour prévenir les symptômes de la ménopause mais aussi pour en venir à bout. Elle met en lumière l’efficacité du traitement par l’acupuncture mais aussi l’usage des plantes dans le but de soulager les inconforts ménopausiques et bien vivre cette nouvelle étape de la vie.

Les conseils de la MTC pour bien vivre ce changement

Selon la médecine chinoise, les inconforts qui surviennent à l’approche de la ménopause sont le fruit d’un dysfonctionnement des Reins, organes qui produisent le Yin, le Yang et surtout le Jing (ou « l’Essence »), l’énergie en charge des fonctions reproductives et sexuelles. C’est lorsque ces trois éléments sont affaiblis ou se dégradent que les symptômes font leur apparition. En effet, les problèmes associés à la ménopause résultent d’une déficience de Yin ou/et de Yang du Rein. En règle générale, ils sont aggravés par d’autres syndromes ancrés, qui n’ont pas été traités, tels que la présence d’Humidité, une stagnation du Qi ou une stase de Sang par exemple…

En MTC, le Sang est associé au Yang. Ainsi, lorsque ce dernier ne s’écoule plus au travers des menstrues, il reste en excès dans le corps. Cet excès de Yang donne naissance à un Feu pathogène ce qui explique l’agitation provoquée par les premiers symptômes de la ménopause. Pour pallier ce problème, la MTC suggère le recours aux plantes médicinales et plus particulièrement celles possédant des propriétés rafraichissantes sur le Sang.

Quelles plantes pour soulager naturellement les symptômes de la ménopause ?

sauge_menopause.jpg

La pharmacopée chinoise est l’une des branches de traitement de la MTC. Elle répertorie soigneusement chaque plante en fonction de sa saveur (piquante, amère, acide, douce, salée ou astringente), de sa nature (froide, chaude, neutre ou tiède), du mouvement énergétique qu’elle génère (monter, descendre, aller vers l’extérieur, aller vers l’intérieur) et du méridien qui lui est associé. C’est cet ensemble de caractéristiques qui confère à chacune d’elles les actions thérapeutiques intéressantes exploitées par la médecine chinoise pour prévenir et guérir.

Pour soulager les symptômes de la ménopause, plusieurs plantes sont très populaires en Chine :

  • Dang gui (Angélique chinoise) : véritable tonique du Yin, elle fortifie le sang et stimule sa circulation contribuant ainsi à la régularisation du cycle.

  • Di gu pi (racines de Goji) : réputée pour faciliter l’entrée en ménopause, elles apaisent les bouffées de chaleur, régulent l’humeur, calment l’irritabilité et favorisent un sommeil complet.

  • Nuo dao gen (racine de Riz gluant) : plante anti-sudation par excellence, elle réduit considérablement les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes afin de permettre le retour du bien-être.

  • Maka (ou Maca) : en plus de tonifier l’organisme et renforcer l’immunité, le Maca est recommandé aux femmes qui font l’expérience d’une ménopause difficile puisqu’il contribue à en réduire les symptômes.

  • La Sauge : plante alliée des femmes, elle réduit les sueurs nocturnes, calme les chaleurs et apaise les maux de tête.

Le recours à l’acupuncture : une efficacité prouvée

acupuncture_menopause.jpg

Outre les vertus des plantes, la médecine chinoise préconise aussi l’acupuncture dont les effets sur les inconforts ménopausiques ont été cliniquement prouvés3. En effet, cette autre branche de la MTC vise à réguler le Qi (l’Énergie vitale) afin de défaire les blocages énergétiques et venir à bout des déséquilibres internes. De plus, elle est globalement très appréciée pour ses bienfaits sur le stress et pour favoriser l’apaisement.

L’acupuncture consiste à piquer la peau avec de fines aiguilles à des points très précis menant aux Méridiens, autrement dit aux canaux transportant l’énergie. Une fois le bilan énergétique établit par le praticien, les séances d’acupuncture (même peu nombreuses) permettront de réduire considérablement les symptômes ménopausiques et ce dès la première séance.

Les bouffées de chaleur représentent le symptôme le plus commun chez la plupart des femmes. Selon la médecine chinoise, ce phénomène s’explique par d’une déficience de Yang du Rein qui entraine une déficience du Yin affectant le Foie et favorisant la montée du Yang du Foie. L’acupuncture est une solution efficace pour remédier à ce problème, toutefois il est essentiel de traiter l’ensemble des symptômes pour retrouver un confort complet.

L’acupuncture agit sur les systèmes endocriniens et nerveux, ainsi elle contribue à calmer les bouffées de chaleur, réduit le stress et apaise l’insomnie. Ainsi, elle se présente comme une solution de taille pour mieux appréhender l’arrivée de la ménopause et pour soulager les troubles associés à la pré-ménopause.

L’importance de bien manger

Comme nous l’avons déjà expliqué, toutes les femmes ne vivent pas une ménopause difficile. L’hygiène de vie joue grandement dans l’apparition des inconforts. Ainsi, avoir un bon rythme de sommeil, éviter le stress, pratiquer une activité physique et avoir une bonne alimentation peuvent transformer l’expérience de la ménopause. Cependant, les aliments ont aussi un rôle à jouer pour combattre les inconforts pré-ménopausiques.

En effet, la diététique chinoise a quelques précieux conseils à offrir aux femmes qui souffrent de troubles associés à la ménopause. Dans le cas de manifestations telles que des bouffées de chaleur, des insomnies, de l’irritabilité, possiblement des malaises ou encore de la constipation : elle recommande d’éviter les repas trop copieux, les aliments gras, épicés ou crus et de privilégier les repas légers, les aliments de nature neutre, fraîche et froide et les aliments de saveur amère, douce et acide.

Pour soulager les manifestations de type : épuisement, prise de poids, sensation de froid, diarrhée et inconforts gastriques, la diététique chinoise préconise de laisser de côté les repas gras et difficiles à digérer et de préférer les aliments légers, de nature neutre, tiède et chaude et les aliments de saveur douce, de réduire les viandes et de consommer une boisson chaude après le repas4.

bien_vivre_la_menopause.jpg

Ainsi, la médecine chinoise met l’étendue de son savoir à profit des femmes à la recherche de solutions naturelles, sans effets secondaires, et efficaces pour mieux vivre la ménopause ou pour s’y préparer.

Si cette expérience peut être mal vécue, premièrement à cause des bouleversements qu’elle entraine sur le quotidien, mais aussi à cause du sens qui lui a été donnée en Occident (un passage vers la vieillesse qui enlève aux femmes une part de leur féminité…), il est important de rappeler que dans de nombreuses traditions, la ménopause sacralise la femme. Certaines cultures considèrent en effet que la ménopause marque un nouveau départ, un nouvel équilibre, et qu’il est important de l’accepter pleinement afin de trouver la paix intérieure.

Références
[1] Jaya Mehta, Juliana M. Kling et JoAnn E. Manson, “Risks, Benefits, and Treatment Modalities of Menopausal Hormone Therapy : Current Concepts”. Front Endocrinol (Lausanne). 2021; 12: 564781.
[2] Joyce T. Bromberger et C. Neill Eperson, « Depression During and After the Perimenopause : Impact of Hormones, Genetics and Environmental Determinants of Disease”. Obstet Gynecol Clin North Am. 2019 Dec 1.
[3] Tim Newman, “Acupuncture may reduce menopause symptoms”. Medical News Today. Feb. 2010.
[4] Josette Chapellet, À la Découverte de la diététique chinoise, Guy Trédaniel éditions, p.240

On en parle