LE LABORATOIRE FRANÇAIS DE LA PHARMACOPÉE CHINOISE DEPUIS 1997
Vous êtes praticien ?
Panier
0,00 €
leftRetour aux articles
Santé-masculine.png
plusLire plus
pexels-photomix-company-1001897.jpg
plusLire plus
plusLire plus
pieds d'un nouveau né dans un panier en osier.
plusLire plus

Baisse de libido et médecine chinoise : comment booster son désir sexuel ?

Santé et bien-être - 24/01/2022 - par Sarah T.

Bénéfique pour la santé, une sexualité satisfaisante est un facteur d’épanouissement. Toutefois, la vitalité sexuelle peut être menacée par différents troubles pouvant affecter les hommes comme les femmes. Que ce soit au travers de l’expérience de problèmes de fertilité, d’impuissance, de dysfonctionnements érectiles ou d’une baisse de libido, les troubles sexuels ont un impact négatif sur la vie de couple et sur l’image que l’on a de soi.

Première cause de consultation en sexologie, la baisse de libido, autrement dit la diminution du désir sexuel, n’est pas considérée comme un trouble sexuel par la médecine moderne. Toutefois elle n’est pas à ignorer puisqu’elle peut être source de souffrance sur le long terme.

Qu’est-ce qui est à l’origine de l’absence de désir sexuel ? Qu’en dit la médecine chinoise ?

Libido en berne : où est le problème ?

Il existe plusieurs types de troubles du désir sexuel :

  • Le trouble primaire concerne les personnes qui ont toujours fait l’expérience d’une libido faible, voire inexistante.
  • On parle de trouble secondaire pour faire référence à un désir bien présent qui a progressivement diminué.
  • Dans certains cas, la baisse de libido témoigne d'un blocage face à une situation bien particulière. Il s’agit alors d’un trouble situationnel.

De façon générale, ce sont des causes psychologiques ou organiques que l’on retrouve à l’origine des problèmes sexuels : en effet, le stress, la vieillesse, la dépression, la prise de médicament, le tabac, la drogue mais aussi les maladies vasculaires, neurologiques et les troubles hormonaux sont tous des facteurs pouvant affecter cruellement l’expérience de la sexualité.

Quand l’envie vieillit aussi

couple âgé dans le lit, la femme dort et l'homme réfléchit

La baisse de libido est considérée comme une conséquence normale du vieillissement. En effet, le temps qui passe emporte avec lui notre fougue et nos ardeurs. Il est donc assez commun de voir l’activité sexuelle diminuer progressivement au fil des années.

D’un point de vue physiologique, la baisse de libido est liée chez l’homme à la diminution de production de testostérone. La testostérone est une hormone fondamentale au désir sexuel et à la production de spermatozoïdes (entre autres). Du côté des femmes, la ménopause qui fait sa grande entrée vers la cinquantaine est caractérisée par la diminution progressive des hormones sexuelles féminines (œstrogènes et progestérones), un changement hormonal qui peut entraîner une baisse du désir sexuel1.

Cependant, l’absence de désir et la diminution de la libido peuvent survenir à n’importe quel âge, chez les femmes comme chez les hommes, et différents facteurs peuvent l’expliquer.

Un esprit tourmenté peut être à l'origine de votre baisse de libido

conflit_couple.jpg

Le corps et l’esprit sont étroitement liés. Ainsi, le stress, la sensation de surmenage, la fatigue ou encore un événement venant bouleverser notre quotidien (la perte d’un emploi, l’arrivée d’un enfant, le deuil, la découverte d’une maladie...) peuvent impacter lourdement notre bien-être moral et émotionnel, et par conséquent, menacer notre vie sexuelle.

En effet, nombreux sont les couples qui font l’expérience de problèmes de libido. Naturellement, ce type de difficultés est encore plus courant chez les couples qui se disputent souvent ou qui traversent une zone de turbulence (infidélité, mauvaise communication, doutes etc.).

Pour certains, l’expérience de la sexualité est toute autre : ils vivent l’acte sexuel comme une épreuve, et de ce fait, ils peinent à éprouver du désir. À l’origine de ce phénomène nous retrouvons des causes psychologiques plus profondes : traumatismes liés à l’enfance (abus sexuels, violence), la dépression, une faible image de soi, l’expérience d’une relation amoureuse toxique… Dans ces situations, la baisse de libido n’est qu’une manifestation d’un mal-être plus profond, bien enraciné dans l’esprit...

La maladie et la prise de médicaments

medicaments

Des facteurs pathologiques peuvent aussi menacer notre vie sexuelle. Par exemple, certaines maladies articulaires, le cancer ou encore l’hypertension peuvent affecter négativement la libido. Chez l’homme, les problèmes de prostate peuvent aussi être à l’origine d’une absence de désir.

Par ailleurs, certains médicaments peuvent avoir des effets secondaires sur la vitalité sexuelle et diminuer le désir. C’est le cas de la pilule contraceptive qui, selon une étude, entraînerait dans certains cas de figure des altérations de la libido2.

Outre cela, les changements hormonaux sont aussi une cause majeure de trouble de la libido. C’est bien connu : les hormones influencent considérablement le désir, surtout chez la femme. Ainsi, lorsque l’équilibre hormonal est chamboulé, à la prise d’un contraceptif hormonal, pendant une grossesse ou encore à l’arrivée de la ménopause, des effets sur le désir sexuel peuvent se faire remarquer.

Faut-il consulter face à une baisse de libido ?

couple en thérapie

La baisse de libido est l'un des premiers motifs de consultation en sexologie

On considère une baisse de libido comme étant anormale lorsqu’elle perdure dans le temps et qu’elle est vécue comme un problème par celui ou celle qui en fait l’expérience. Tandis que certains s’accommodent parfaitement de cette baisse de désir, d’autres tentent de se convaincre qu’elle est tout à fait normale et font le choix de l’ignorer.

Bien évidemment, voir sa jauge de désir augmenter et diminuer tout au long de la vie n’a rien d’inquiétant. En revanche, lorsque celle-ci est faible ou inexistante depuis plusieurs mois voire plusieurs années, cela peut engendrer de lourdes conséquences sur les relations amoureuses ainsi que sur l’estime que l’on a de soi.

En effet, la difficulté à éprouver du désir est une souffrance intime mais aussi une souffrance pour le couple. Face à cette absence d’envie, chacun se questionne : suis-je anormal(e) ? Suis-je encore désirable ? Ainsi, cette difficulté sexuelle peut donner lieu à une difficulté relationnelle. Tandis que chez l’un naîtra un sentiment de culpabilité, de honte, mais aussi d’anxiété, (avec la peur de la rupture et de l’infidélité planant au-dessus de sa tête comme une épée de Damoclès), chez l’autre, cela créera un sentiment de rejet, d’incompréhension et de frustration.

Toutefois, la baisse de libido est un problème, pas une fatalité. De nombreuses personnes renoncent à stimuler leur pulsion sexuelle, croyant (à tort) qu’il est parfaitement normal à leur âge d’avoir une sexualité insatisfaisante ou inexistante. Il est tout à fait possible de maintenir une vie sexuelle harmonieuse et épanouissante si l’on décide de ne pas ignorer cette absence de désir et d'en venir à bout !

Médecine chinoise et sexualité

Dans la Médecine Traditionnelle Chinoise, il existe Cinq Substances qui circulent dans notre corps : l’Essence (Jing), l’Esprit (Shen), l'Énergie vitale (Qi), le Sang (Xue) et les Liquides Organiques (Jin Ye). Ces derniers sont des éléments importants pour notre santé. Chaque substance est associée à des organes et est responsable de leur fonctionnalité et de leur équilibre.

Par ailleurs, le Rein, la Rate et le Foie jouent un rôle très important dans la sexualité. Il est donc intéressant de les interroger lorsque notre libido est en berne !

Le Foie et les émotions

femme face à la fenetre qui semble triste

En médecine traditionnelle chinoise, on considère le Foie comme l’organe-maître des émotions. Lorsqu’une émotion est excessive ou mal vécue, elle peut devenir pathogène et augmenter les chances de voir surgir de nombreux déséquilibres.

En effet, lorsque les émotions négatives (colère, tristesse, peur…) bloquent la circulation du Qi, nous pouvons voir apparaître une baisse du désir, une difficulté à ressentir le plaisir et des blocages psychologiques lors des rapports sexuels. Il est donc primordial de renforcer le Qi du Foie pour retrouver la sérénité émotionnelle et le désir sexuel.

Le Jing et les Reins

En MTC, le Rein est considéré comme l’organe principal de la sexualité. Il est la source du Yin/Yang des organes, ainsi que le siège du Jing (Essence), l’énergie responsable des fonctions sexuelles et reproductrices.

Le Jing, produit par le Yin du Rein, soutient le Qi (énergie vitale) qui est généré par le Yang du Rein. En cas de vide du Yang des Reins, une perte de désir peut se faire remarquer de même que l’apparition de problèmes érectiles chez les hommes.

À l’inverse, un vide de Yin dans les Reins peut donner lieu à un désir excessif et inassouvissable engendrant un profond mal-être. La tonification des Reins permet donc de renforcer l’appareil reproducteur, de venir à bout des problèmes de libido et d’augmenter la fertilité.

Les solutions de la pharmacopée chinoise pour retrouver sa libido

Les plantes aphrodisiaques

ginseng.jpg

Depuis des milliers d’années, le ginseng est employé pour ses vertus aphrodisiaques

Cela n’est pas nouveau : la nature offre des solutions aux problèmes auxquels nous pouvons être confrontés. Ainsi, il existe effectivement des plantes dont le pouvoir aphrodisiaque permet d’augmenter la libido et d’autres qui contribuent à raviver le désir en agissant sur les inconforts qui menacent notre santé sexuelle.

Le stress étant l’une des grandes causes de la baisse de libido, les plantes relaxantes comme le safran (Zang hong hua) constituent une solution naturelle et efficace pour booster le désir. Outre ses vertus aphrodisiaques, des études ont prouvé que la consommation de safran favorise l’excitation et améliore la lubrification vaginale3.

Les plantes tonifiantes telles que le ginseng (Ren shen), la maca (Ma ka), le clou de girofle (Ding xiang), le cordyceps (Dong chong xia cao) ou encore le gingembre (Gan jiang) sont elles aussi réputées pour leurs bienfaits sur la vitalité sexuelle : elles augmentent l’endurance, améliorent la performance et stimulent efficacement la libido.

ci_ji_li_tribulus.jpg

Le Tribulus terrestris est une plante réputée pour ses bienfaits sur la sexualité masculine

Parmi les très nombreuses plantes répertoriées par la pharmacopée chinoise, certaines œuvrent exclusivement pour la vitalité masculine. C’est notamment le cas du tribule terrestre (Ci ji li) qui est préconisé pour ses bienfaits sur la prostate, pour stimuler la libido et renforcer la vitalité, ou encore de l’épimède (Xian ling pi), dont le nom en chinois qui signifie “l’herbe qui excite le bouc” évoque très clairement ses effets sur le désir sexuel.

Des formules ancestrales pour réveiller l’énergie sexuelle

Parmi le large panel de formules créées par la pharmacopée chinoise, nous retrouvons Nan bao (Trésor de l’homme) et Nü bao (Trésor de la femme), deux célèbres formules de MTC très appréciées pour leurs bienfaits sur la santé sexuelle.

Composée de sept plantes chinoises, Nan bao vient tonifier le Qi, stimuler la circulation sanguine et renforcer les Reins et la Rate de façon à venir à bout des déséquilibres énergétiques à l’origine de la baisse de libido. Son action est complète : il favorise l’érection, améliore la fertilité, augmente le désir, combat le stress et fortifie le corps.

Nü bao est quant à elle composée de neuf plantes qui agissent en synergie pour tonifier le Qi, débloquer l’énergie du Foie, fortifier les Reins et favoriser l’équilibre hormonal. Elle augmente la fertilité, booste la libido et apaise la sécheresse vaginale.

couple homosexuel complice et s'enlaçant

Au cours de notre vie, nous verrons notre désir sexuel fluctuer régulièrement. Toutefois, n’avoir aucun intérêt sexuel pendant une longue période peut provoquer un profond mal-être et avoir de lourdes répercussions sur notre vie amoureuse et intime.

Il est tout à fait possible de rétablir la libido et de maintenir une vie sexuelle épanouie et harmonieuse (et ce à n’importe quel âge) grâce aux plantes de la pharmacopée chinoise. Cela étant dit, la baisse de libido peut être en lien avec la relation amoureuse que l’on entretient avec son partenaire. Il est donc important de parler ouvertement des difficultés auxquelles on fait face afin de parvenir à les surmonter.

Références
[1] Irene Scavello, Elisa Maseroli, et al., Sexual Health in Menopause. Medicina (Kaunas). 2019 Sep; 55(9): 559.
[2] Filipa de Castro Coelho et Cremilda Barros, The Potential of Hormonal Contraception To Influence Female Sexuality. Int J Reprod Med. 2019; 2019: 9701384.
[3] Ladan Kashani, Firoozeh Raisi, Sepideh Saroukhani, et al., Saffron for treatment of fluoxetine-induced sexual dysfunction in women : randomized double-blind placebo-controlled study. Hum Psychopharmacol. 2013 Jan;28(1):54-60.

On en parle