userMon comptemailContactez-nous
cart
Votre panier est vide
La livraison en point relais est maintenant disponible !
Profitez de -10% sur votre première commande en vous inscrivant à notre newsletter !
Livraison gratuite en France métropolitaine dès 29€ d'achat
Calebasse laboratoire logo
Retour aux articles

L’usage et les bienfaits du Gua sha dans la médecine traditionnelle chinoise

5.png
Hygiène et beauté - 14/02/2023 - par Sarah T.

Le gua sha est un outil de massage issu de la médecine traditionnelle chinoise. Utilisé depuis des siècles en Asie, il est aujourd’hui très prisé par l’industrie de la beauté pour ses bienfaits sur la peau. Avec cet engouement pour le gua sha, sa signification culturelle et son utilisation se sont quelque peu perdues pour laisser place à un outil dont l’usage ne serait qu’esthétique.

Ainsi, s’il est de nos jours surtout employé comme accessoire de beauté pour le visage, le gua sha a initialement été conçu pour être utilisé sur le corps et traiter différents maux.

Qu’est-ce que le gua sha en médecine traditionnelle chinoise ? Comment l’utiliser et quels sont ses effets sur la santé ?

Le gua sha, c’est quoi ?

3.png

En chinois, gua signifie "gratter" et sha renvoie à "la maladie". Une appellation lourde de sens qui en dit long sur l’usage conféré à ce petit outil.

Mentionné dans les plus grands ouvrages parus sous la dynastie Ming (1368 à 1644), le gua sha est loin d’être une nouveauté, il est en réalité un outil de massage ancestral qui a longtemps été employé comme traitement contre la maladie. [1]

Dans l’ancien temps, le gua sha s'apparentait à une spatule, généralement faite à partir de corne de bovin. De nos jours, les matières nobles sont préférées, telles que le quartz rose, la pierre de jade ou encore l’obsidienne noire. Toutefois, certains tiennent à se rapprocher des traditions et choisissent des gua sha réalisés à partir de cornes de yak ou de buffle.

De plus, de nombreuses formes de gua sha existent. Leur choix dépend principalement de l’usage qui en sera fait et de la zone à masser. La plus populaire (celle que l’on retrouve partout sur les réseaux sociaux et chez toutes les marques de cosmétiques) s’apparente à une pierre plate dont le bord est incurvé vers l'intérieur afin de faciliter le passage de l’outil sur le visage. D’autres formes ont été conçues pour s’adapter au corps.

Comment utiliser le gua sha ?

Si la tendance beauté en a fait un outil consacré à la peau du visage, le gua sha est en réalité traditionnellement utilisé sur tout le corps. Bien que peu utilisé par les médecins chinois qui privilégient d’autres méthodes de traitement, le gua sha est une technique de soin qui peut être réalisée facilement par tous, une fois quelques gestes élémentaires assimilés.

En effet, les mouvements à effectuer sont simples : avec une pression légère, il faut aller du bas vers le haut et de l’intérieur vers l’extérieur, en répétant longuement ces mêmes mouvements. Il est conseillé d’hydrater la peau avec une huile ou une crème avant le passage du gua sha afin de faciliter la réalisation des mouvements.

Il arrive que des rougeurs apparaissent sur les zones venant d’être massées. Cela est tout à fait normal, on considère même que c’est bon signe : la circulation est stimulée et augmente. Par ailleurs, les rougeurs s’estompent généralement dans les jours qui suivent.

Les effets du gua sha selon la médecine chinoise

En médecine traditionnelle chinoise, le gua sha est employé pour augmenter la circulation sanguine et stimuler certains points situés sur les méridiens dans le but de rétablir le Qi (l’Énergie Vitale), libérer la Surface et traiter les maux. Ainsi, il est couramment utilisé pour soulager les douleurs musculaires et articulaires, drainer les excès d’eau, améliorer le sommeil, renforcer le corps, éliminer les toxines….

Sans grande surprise, le gua sha est aussi employé à des fins esthétiques. En effet, la pratique du massage par le gua sha sur le visage permet d’activer le drainage lymphatique, d’améliorer les problèmes de peau tels que les rougeurs et les gonflements et de raffermir la peau afin de freiner l’apparition des rides.

Focus sur 3 bienfaits du gua sha

Le gua sha pour soulager la cervicalgie

1.png

Les cervicalgies sont des douleurs localisées au niveau du cou qui peuvent être aiguës ou chroniques et apparaître de manière brutale ou progressive. Elles sont généralement causées par un mouvement brusque, de mauvaises postures, un stress élevé, une blessure ou la maladie. Elles entraînent des symptômes tels que des céphalées, des engourdissements et des picotements dans les bras et les mains, ainsi qu’une difficulté à bouger le cou ou la tête.

Tandis que l’acupuncture peut s’avérer tout à fait efficace pour venir à bout de ces inconforts, le massage avec gua sha peut lui aussi contribuer à soulager les douleurs en libérant les muscles. En effet, une étude a démontré l’efficacité de l’utilisation du gua sha pour apaiser les douleurs situées au niveau du cou. [2]

Le gua sha pour améliorer l’apparence de la peau

2.png

Le massage facial à l’aide du gua sha comporte de nombreux bienfaits sur la peau : en effet, beaucoup témoignent d’une peau plus ferme, plus lisse et lumineuse après des massages quotidiens.

Parmi ses bienfaits, il est possible de citer :

Son action tonifiante et raffermissante sur la peau : le gua sha contribue à renforcer l'élasticité de la peau et à réduire l'apparence des rides et des ridules.

Son action sur l’apparence de la peau : en stimulant la circulation sanguine, le massage aide à atténuer les cernes et les poches et ravive l’éclat du visage.

Ses effets détoxifiants : il purifie la peau et atténue les signes de fatigue et de stress qui sont la cause d’un teint terne et d’une peau marquée.

Le gua sha pour calmer les douleurs musculaires

4.png

Contribuant à l’amélioration de la circulation sanguine et au soulagement des nœuds musculaires, le massage gua sha apaise les douleurs musculo-squelettiques. Ainsi, il est particulièrement efficace en cas d’attaques externes (énergies pathogènes). Lorsque le muscle subit de profondes tensions, le gua sha agit pour les éliminer.

En plus de soulager les douleurs musculaires, le gua sha favorise la circulation du Qi dans l’organisme. En effet, un dysfonctionnement au niveau du Qi peut causer de nombreux problèmes de santé. Ainsi, le gua sha rétablit le flux énergétique et contribue à préserver le bien-être.

Alors que le gua sha est aujourd’hui considéré comme une tendance beauté, beaucoup oublient qu’il est en réalité associé à une méthode de soin ancestrale née de la médecine traditionnelle chinoise. Bien plus qu’une simple pierre ayant pour but d’améliorer l’apparence de la peau, le gua sha est un outil de massage qui, avec la connaissance du corps, du Qi et des méridiens, peut permettre le traitement de nombreux maux et ainsi contribuer à préserver la santé.

Références :
[1] http://en.chinaculture.org/info/2013-04/25/content_456628.htm
[2] https://academic.oup.com/painmedicine/article/12/3/362/1829149

On en parle