LE LABORATOIRE FRANÇAIS DE LA PHARMACOPÉE CHINOISE DEPUIS 1997
Vous êtes praticien ?
Panier
0,00 €
leftRetour aux articles
plusLire plus
plusLire plus
plusLire plus
plusLire plus

5 bienfaits de l’astragale (Huang qi)

Le pouvoir des plantes - 17/02/2022 - par Sarah T.

Surnommée “plante de l’immunité”, l’astragale est un trésor naturel au fort potentiel thérapeutique. Jusqu’alors très peu connue de l’Occident, elle est parvenue à éveiller l’intérêt des laboratoires lorsque ses propriétés anti-vieillissement furent révélées au grand jour. Bien plus qu’un remède de jouvence, l’astragale est l’une des plantes fondamentales de la pharmacopée chinoise et pour cause : ses bienfaits sur l’organisme sont immenses.

D’où vient l’astragale ?

plante_astragale.jpg

Originaire du Nord et de l’Est de la Chine, l’astragale fait partie de la famille des Fabacées. Son espèce botanique est l’une des plus vastes : en effet, on compte plus de 2000 espèces d’Astragalus, cependant l’Astragalus membranaceus et l’Astragalus mongholicus sont les espèces médicinales reconnues par la MTC.

Présente en Chine et dans d’autres pays d’Asie de l’Est, l’astragale est une plante vivace qui pousse généralement au bord des forêts, près des rivages. Plutôt facile à cultiver - elle apprécie les sols bien irrigués et l’exposition au soleil -, quatre à cinq ans de culture sont nécessaires au développement des vertus contenues dans ses racines. Une fois récoltées, ces dernières sont nettoyées et séchées avant d’être découpées.

Réputée pour la couleur jaune de sa fleur mais aussi de sa racine, elle est appelée Huang qi en chinois, “Huang” signifiant jaune et “Qi” renvoyant à l’énergie et à ce qui est “supérieur”. Populaire pour son goût sucré, piquant et astringent, elle est utilisée pour parfumer les thés et les soupes, mais elle est surtout employée pour son pouvoir préventif et curatif.

Le “Protecteur suprême” de la pharmacopée chinoise

racines_astragale.jpg

Riche en actifs, la racine d’astragale est utilisée depuis plusieurs siècles par la médecine traditionnelle chinoise pour ses nombreux bienfaits sur l’organisme. Son usage est mentionné dans le célèbre Shen Nong Ben cao Jing, le plus vieil ouvrage de la pharmacopée chinoise, où elle est répertoriée parmi les “Toniques Supérieurs”.

En effet, surnommée le “Protecteur suprême”, Huang qi est réputée pour être un puissant tonifiant du Qi (l’Énergie vitale). Elle est préconisée pour augmenter l’Énergie et stimuler l’immunité : en effet, elle tonifie le Qi et le Sang et renforce le Wei Qi (l’Énergie défensive qui circule sous la peau).

Elle présente des affinités avec les méridiens du Poumon et de la Rate, ainsi, elle renforce ces deux systèmes. Elle augmente le Yang Qi et stabilise l’Extérieur (de sorte à protéger le corps des attaques pathogènes). Par conséquent, Huang qi constitue une solution très utilisée en Asie pour traiter les troubles immunitaires et surmonter les changements de saison.

Introduite à l’Occident à la fin du 19ème siècle, il fallut attendre les années 70 pour que soient publiées les premières recherches scientifiques concernant son activité biologique. Menées principalement en Chine mais aussi aux États-Unis, ces études ont permis de révéler les propriétés immunomodulantes, anti-inflammatoires, antiallergiques, antioxydantes, anti-vieillissement et anti-virales de la racine d’astragale.

Mais quelles sont exactement les vertus de cette plante sur la santé ?

Découvrez 5 bienfaits de l’astragale

La plante de l’immunité par excellence

immunite.jpg

Comme mentionné précédemment, la médecine chinoise classe Huang qi parmi les plantes qui tonifient le Qi. Elle est réputée pour renforcer le Wei Qi, soit l’Énergie ayant pour rôle de protéger l’organisme et de bloquer l’entrée aux éléments pathogènes. En effet, l’astragale est une plante adaptogène : elle améliore la résistance physique et mentale aux stress.

Des études ont confirmé l’efficacité de la racine d’astragale à augmenter l’immunité et à mobiliser les défenses naturelles : grâce à sa teneur en polysaccharides et en flavonoïdes1, elle présente des propriétés immunostimulantes qui contribuent à la prolifération de certaines cellules (comme les phagocytes et les anticorps2) permettant au corps de lutter contre les attaques bactériennes.

Il est généralement conseillé de l’utiliser dans le cadre d’une cure de plusieurs mois et plus particulièrement lors de périodes d’affaiblissement comme pour les changements de saison par exemple. En effet, l’astragale est idéal pour surmonter le coup de mou automnal, pour se protéger des maladies d’hiver ou encore pour prévenir les allergies printanières. Par ailleurs, sa teneur en vitamines (C, A et E3) lui permet de booster l’organisme, de combattre la fatigue et de revitaliser un système immunitaire affaibli.

Le secret de la “jeunesse éternelle”

jeune_couple.jpg

Les années 2000 ont vu naître un engouement autour des propriétés anti-vieillissement de la racine d’astragale. En effet, bon nombre de laboratoires entreprirent de commercialiser l’astragale sous forme de compléments alimentaires, promettant la “jeunesse éternelle”.

Ce phénomène fait écho à une découverte dans le milieu médical. En effet, en 2009, Elizabeth Blackburn, Jack Szostak et Carol Greider ont remporté un Prix Nobel de Médecine pour leur travail de recherche sur l’enzyme télomérase. C’est alors que l’impact du ralentissement de l’activité de cet enzyme sur le vieillissement de l’organisme fut révélé.

En effet, la télomérase aide au maintien des chromosomes et elle contribue à lutter contre le vieillissement cellulaire provoqué par la pollution, le stress, l’âge, etc. Ainsi, lorsque son activité est ralentie, la régénération cellulaire diminue, engendrant le vieillissement précoce de l’organisme. Le lien avec l’astragale ? Eh bien, la racine d’astragale possède un fort pouvoir antioxydant mais pas seulement. Il a été scientifiquement prouvé qu’elle active la télomérase et agit sur les télomères4.

telomeres.jpg

Les télomères sont des sortes de particules qui se situent au bout des chromosomes

Les télomères rétrécissent naturellement avec l’âge, entraînant ainsi le vieillissement de l’organisme. Pour accéder à la jeunesse éternelle, il faudrait donc, à l’inverse, qu’ils s’allongent avec le temps. C’est ici que l’astragale intervient : grâce à sa teneur en astragalosides IV, la plante contribue à l’accroissement des télomères et donc au prolongement de la vie des cellules. La racine d’astragale serait donc un véritable remède de longévité !

Un remède contre le stress et la fatigue

etudiante_stressee.jpg

À nouveau, Huang qi est une plante adaptogène. Ainsi, elle augmente la résistance au stress et contribue grandement à limiter ses effets (physique, émotionnel et oxydatif) sur l’organisme. Recommandée en cas de fatigue chronique, elle permet un regain d’énergie, améliore les performances sportives et aide à recouvrer le bien-être physique mais aussi mental. Elle peut d’ailleurs s’avérer supérieure au célèbre ginseng (Panax ginseng).

En somme, la racine d’astragale agit là où le besoin se fait ressentir : elle revitalise le corps et élimine la fatigue, la sensation de surmenage, d’épuisement profond... De plus, en renforçant l’action des glandes surrénales, connues pour sécréter les hormones du stress (le cortisol), et celles de la thyroïde, l’astragale lutte contre le stress, les états anxieux et la dépression5.

Une solution contre les affections respiratoires

rhume.jpg

On ne la surnomme pas “plante de l’immunité” pour rien ! En stimulant les défenses naturelles, l’astragale prépare le système immunitaire aux changements de climat et à l’arrivée de nouveaux virus, notamment ceux affectant les voies respiratoires.

En effet, il est généralement conseillé d’entamer une cure d’astragale avant le début de l’hiver car elle prévient et soulage les affections respiratoires virales ou d’origine microbienne.

En somme, Huang qi est idéale pour venir à bout du coup de froid : elle apaise efficacement l’appareil respiratoire et soulage les grippes, la toux, la bronchite et est même efficace contre les maladies respiratoires (on lui prête notamment des vertus anti-asthmatiques6). En phytothérapie, elle est fréquemment associée à l’écorce de cannelle (Cinnamomum cassia) pour soigner le rhume.

Puisqu’elle booste le système immunitaire, elle intervient aussi en prévention et en traitement des crises allergiques, très fréquentes à l’arrivée du printemps. Ainsi, la pharmacopée chinoise est formelle : en tonifiant le Qi du Poumon, l’astragale protège la sphère respiratoire et s’avère efficace pour combattre la plupart des troubles l’affectant.

Une alliée contre le cancer

femme_libre.jpg

Partout dans le monde, les chercheurs ne cessent d’étudier les propriétés des plantes dans l’espoir de venir à bout d’un remède contre le cancer. En médecine chinoise, Huang qi est utilisée dans la prise en charge du cancer. Si aucune étude n’a pu démontrer précisément son rôle sur la maladie, certains chercheurs affirment qu’elle présente une action anti-tumorale favorisant l’élimination des cellules cancéreuses. De plus, grâce à son action antioxydante, l’astragale contribue à prévenir le développement du cancer7.

Si ces effets sur le cancer restent incertains, la racine d’astragale est une solution de soutien à la chimiothérapie. En effet, grâce à son pouvoir immunostimulant et énergisant, elle réduit les effets secondaires du traitement en renforçant les organismes fragilisés. Une étude a affirmé que Huang qi permet d’améliorer nettement la qualité de vie des malades suivant un traitement de chimiothérapie8.

astragale_tonique_mtc.jpg

En conclusion, Huang qi est une plante qui apporte une solution thérapeutique a de nombreux maux (en réalité bien plus nombreux que ceux abordés précédemment). Si en Chine, elle compte parmi les herbes tonifiantes les plus appréciées, elle est malheureusement encore peu connue de l’Occident.

Pourtant, son pouvoir sur l’organisme est fascinant ! En prévention ou en traitement, sa racine renforce la santé, stimule l’immunité et préserve la jeunesse du corps. Vous vous demandiez justement si elle vous serait utile ? Plus de doute : elle est un remède naturel qu’il faut absolument avoir dans les placards !

Références
[1] Yijun Zheng, Weiyu Ren, Lina Zhang et al., A Review of the Pharmacological Action of Astragalus Polysaccharide. Front Pharmacol. 2020; 11 : 349.
[2] Di Zhang, Yafei Guo et Yingli Wang, Immunomodulatory Effect of a New Ingredients Group Extracted from Astragalus Through Membrane Separation Technique. Drug Des Devel Ther. 2021; 15: 1595-1607.
[3] Adebin Abdallah, Pei Zhang, Abdul-Halim Abubakari, Evera Elemba et al., Reclamation of Astragalus By-Product through Dietary Inclusion in Ruminant Diets: Effects on Growth Performance, Nutrient Digestibility, Rumen Fermentation, Blood Biochemical Parameters, and Humoral Immune Response in Sheep. Evid Based Complement Alternat Med. 2019; 2019: 8530961.
[4] Dimitris Tsoukalas, Persefoni Fragkiadaki, et al., Discovery of potent telomerase activators: Unfolding new therapeutic and anti-aging perspectives.Mol Med Rep. 2019 Oct; 20(4): 3701–3708.
[5] Hyun-Jung Park, Seung Hyun Kim et al., The Effects of Astragalus Membranaceus on Repeated Restraint Stress-induced Biochemical and Behavioral Responses. August 2009 Korean Journal of Physiology and Pharmacology 13(4):315-9.
[6] Wei Wang, Wei Jing et Qingbin Liu, Astragalus Oral Solution Ameliorates Allergic Asthma in Children by Regulating Relative Contents of CD4+CD25highCD127low Treg Cells. Front Pediatr. 2018; 6: 255.
[7] Shanshan Li, Yi Sun, Jin Huang et al., Anti-tumor effects and mechanisms of Astragalus membranaceus (AM) and its specific immunopotentiation: Status and prospect. J Ethnopharmacol. 2020 Aug 10;258:112797.
[8] Ping Duan et Zai-mo Wang, [Clinical study on effect of Astragalus in efficacy enhancing and toxicity reducing of chemotherapy in patients of malignant tumor]. Zhongguo Zhong Xi Yi Jie He Za Zhi. 2002 Jul;22(7):515-7.
Nous rappelons qu’en aucun cas les informations et conseils proposés sur notre blog ne peuvent se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé.

On en parle