userMon comptemailContactez-nous
cart
Votre panier est vide
La livraison en point relais est maintenant disponible !
Profitez de -10% sur votre première commande en vous inscrivant à notre newsletter !
Livraison gratuite en France métropolitaine dès 29€ d'achat
Calebasse laboratoire logo
Retour aux articles

Verrues et médecine chinoise : une plante pour les traiter naturellement

verrue_mtc_traitement.png
Santé et bien-être - 20/06/2023 - par Sarah T.

À l’approche des vacances, qu’est-ce qui pourrait bien vous arriver de pire que de voir apparaître une verrue disgracieuse ?

Souvent source d’embarras, les verrues sont en réalité extrêmement communes : d’après les statistiques, 1 Français sur 4 en a déjà fait l’expérience.

Bénignes, malgré qu’elles puissent parfois être douloureuses, elles ont l’avantage de se résorber d’elles-mêmes… même s’il faut parfois attendre quelques semaines, quelques mois, voire quelques années…

Par ailleurs, s’il existe de nombreuses solutions pour traiter une verrue, aucune d’entre elles n’est à 100% efficace et elles ne préviennent pas le risque (élevé) de récidive.

À la recherche d’une solution naturelle et indolore pour traiter une verrue ? Découvrez les conseils de la médecine chinoise pour en venir à bout définitivement.

Verrue : qu’est-que c’est ?

virus_HPV_Verrue.png

Une verrue est une petite tuméfaction bénigne qui apparaît à la suite d’une contamination par un virus, le HPV (Human Papillomavirus), aussi appelé Papillomavirus humain. Ce virus se fraye un chemin sous la peau lorsque la barrière cutanée protectrice est rompue, généralement suite à une lésion ou à une sécheresse excessive.

Il faut savoir que les verrues sont particulièrement fréquentes chez les enfants entre 5 à 15 ans. En effet, leur système immunitaire encore immature est un terrain propice à la prolifération du HPV. Ainsi, 50% à 70% des enfants présentent à un moment dans leur enfance une verrue, généralement de type vulgaire.

Les différents types de verrue

Il existe en effet plusieurs types de verrue :

  • la verrue vulgaire : elle est la forme la plus répandue. Elle pousse sur les mains et les doigts et s’apparente à une petite bosse dure.

  • la verrue plane : comme son nom l’indique, elle est lisse et plate. Elle apparaît généralement sur le visage, les jambes et le dos des mains.

  • la verrue plantaire : elle se manifeste au niveau des points d’appui du pied sous la forme d’une petite bosse rugueuse et plate.

  • la verrue filiforme : on la remarque par son apparence longue et mince. Elle se développe principalement au niveau du visage, sur la bouche, le nez ou les paupières.

  • le condylome (verrue génitale ou anale) : il se transmet par voie sexuelle et se forme autour des organes génitaux et de l’anus.

Dans la plupart des cas, les verrues sont sans conséquences pour la santé. Cependant, il existe certaines situations où elles nécessitent une attention particulière : verrues génitales à haut risque (ex. risque de cancer de col de l’utérus), verrues dont l’apparence est anormale (ex. couleur étrange, saignements…), apparition de verrues chez une personne immunodéprimée…

Comment ça s’attrape ?

verrue_remede_naturel.png

Si elles disparaissent spontanément au bout d’un certain temps, les verrues sont cependant très contagieuses. De ce fait, il est préférable de les traiter rapidement et de prendre certaines précautions, comme éviter de les toucher, de partager ses objets personnels, de se rendre dans des lieux propices à la contamination, etc.

Les verrues peuvent se répandre de deux façons :

  • de façon directe : lorsque l’on se gratte (auto-inoculation) ou lors d’un contact peau à peau avec une personne atteinte de verrues

  • de façon indirecte : en entrant en contact avec des objets contaminés ou en fréquentant des endroits humides et chauds favorisant la contamination (ex. piscine, douches publiques, vestiaires, salles de sports, etc.)

Par ailleurs, elles peuvent se multiplier rapidement et devenir plus incommodantes encore. C’est notamment le cas de la verrue mosaïque. Ne vous fiez pas à son nom plutôt charmant, car il fait en réalité référence à un amas de verrues plantaires !

Verrue et santé mentale : et si un lien existait ?

verrue_sante_mentale.png

S’il est parfaitement établi qu’une infection virale est à l’origine des verrues, la notion de maladie psychosomatique est parfois mise sur la table pour évoquer les différents facteurs favorisant leur apparition.

En effet, les études affirment que le stress, la fatigue et les émotions négatives affaiblissent lourdement le système immunitaire, nous rendant par extension plus susceptibles de contracter une verrue et de la garder plus longtemps.

Bien qu’il n’y ait pas de preuve scientifique d’un lien clair entre les verrues et la santé psychologique, certains affirment qu’une santé mentale affaiblie pourrait augmenter le risque de voir apparaître des verrues (spoiler : cette idée est partagée par la médecine chinoise !).

Quels traitements pour éradiquer une verrue ?

verrue_vulgaire_traitement.png

Comme évoqué précédemment, il n’existe malheureusement pas de traitement miracle permettant de neutraliser le virus et d’éviter la récidive. De ce fait, beaucoup préfèrent laisser la verrue disparaître naturellement, bien que cela puisse parfois demander plusieurs mois ou années.

Si vous choisissez d’éliminer la verrue, certains traitements maison sont disponibles à la vente dans les pharmacies : des pommades (ex. la fameuse pommade Cochon), des patchs ou encore des solutions liquides à appliquer sur la zone concernée. Ces dispositifs médicaux sont pour la plupart à base d’acide salicylique. En effet, grâce à ses propriétés kératolytiques (traduction : qui favorisent l’élimination des cellules mortes de l’épiderme), l’acide salicylique élimine les excroissances et décape les couches superficielles de la peau affectées par la verrue.

Il est aussi possible de se tourner vers un médecin pour tenter la cryothérapie. La cryothérapie est d’ailleurs la méthode la plus utilisée pour éradiquer les verrues. Elle consiste à appliquer localement de l’azote liquide dans le but de geler la verrue. Généralement, plusieurs séances sont nécessaires pour venir à bout du problème et le traitement est assez douloureux.

D’autre part, des traitements au laser existent, de même qu’il est possible de passer par l’intervention chirurgicale pour éliminer la verrue, toutefois ces méthodes sont suggérées en cas de dernier recours, lorsque celles moins agressives ont été tentées mais que la verrue est tenace.

La verrue en Médecine Traditionnelle Chinoise

Causes et origines

verrue_medecine_chinoise.png

En Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), les verrues sont considérées comme le résultat d’un déséquilibre énergétique interne plutôt que comme la conséquence d’une agression externe.

Ainsi, plusieurs syndromes peuvent expliquer l’apparition d’une verrue. Généralement, un blocage du Qi (Énergie vitale) et un excès de Chaleur et/ou d’Humidité sont en cause.

En effet, l’Humidité est une énergie pathogène qui entrave la circulation du Qi et des Liquides organiques. Par conséquent, lorsque l’Humidité s’accumule dans l’organisme, elle peut se manifester sous forme de problèmes cutanés (verrues, lésions, etc.).

Par ailleurs, la Chaleur externe peut elle aussi être responsable de l’apparition d’une verrue. Dans certaines situations, elle donne lieu à un Feu. Ainsi, lorsqu’un Feu du Foie survient par exemple (généralement suite à une dysharmonie émotionnelle), il assèche le Sang et provoque des Stases, voire un Vide de Sang. Une Stagnation de Qi ou de Sang dans la peau peut engendrer des verrues.

Par conséquent, un bilan doit être réalisé par un professionnel afin de déterminer le déséquilibre à l’origine de l’apparition de la verrue. Selon le diagnostic établi, l’objectif sera d’éliminer la toxicité engendrée par la Chaleur, de calmer le Foie, d’activer le Sang, de transformer la Stase ou encore d’harmoniser le Qi.

Yi yi ren à la rescousse

yiyiren_verrue_traitement.png

En pharmacopée chinoise, une plante est particulièrement connue pour son action sur les verrues : Yi yi ren (Coix lacryma-jobi).

Coix lacryma-jobi, connue sous son nom vernaculaire “Larmes de Job”, ou encore “Herbe à chapelet”, est une plante originaire d’Asie du Sud-Est. Appartenant à la famille des Poacées, tout comme le blé, le riz, le maïs ou encore l’orge, elle se distingue par ses graines amusantes, dont la forme fait penser à une larme, d’où son nom.

Yi yi ren est une plante phare de la pharmacopée chinoise qui la recommande pour renforcer la Rate, tonifier le Qi, chasser l’Humidité-Chaleur, dissiper l’oedème et éliminer l’obstruction, ce qui fait d’elle une candidate parfaite pour traiter les origines profondes de la verrue.

En effet, depuis la nuit des temps, elle est employée pour drainer les excès d’eau, soutenir la santé articulaire, renforcer le confort urinaire et… pour éliminer les verrues. Les expériences cliniques ont d'ailleurs confirmé l’efficacité de la consommation régulière des graines de Coix lacryma-jobi sur différents types de verrues. En effet, les études démontrent que la présence de coixol dans les larmes de Job contribue activement à leur élimination1.

Mettez de côté votre décoction habituelle et soignez-vous en mangeant ! En effet, la MTC recommande de consommer les graines durant les repas, sous forme de gruaux par exemple. Ainsi, faire cuire 20 à 50g de graines de Yi yi ren dans de l’eau chaque jour pendant 1 heure environ à feu doux permet de traiter efficacement les verrues.

yiyiren_verrue.png

Les médecins chinois considèrent que les verrues sont causées par un excès de Chaleur ou d'Humidité dans le corps, ce qui perturbe la circulation de l'Énergie. Elles ne sont donc qu’une manifestation d’un déséquilibre plus profond. De ce fait, leur traitement consiste donc à éliminer ces énergies pathogènes de l’organisme afin de rétablir l'équilibre énergétique.

La MTC a toujours associé le traitement des verrues à l’utilisation de Yi yi ren. Cette solution naturelle a traversé les âges jusqu’à ce que ses bienfaits soient finalement prouvés par la science. En gruaux ou dans vos plats, Yi yi ren permet de traiter efficacement les origines de la verrue… et ça, tout en se régalant !

Aussi, découvrez sans plus tarder notre sélection de gruaux à base de Yi yi ren.

Nous rappelons qu’en aucun cas les informations et conseils proposés sur notre blog ne peuvent se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé.
Références
[1] Li-Yun Lin, Yi-Lun Liao, Min-Hung Chen, et al., Molecular Action Mechanism of Coixol from Soft-Shelled Adlay on Tyrosinase: The Future of Cosmetics. Molecules. 2022 Jul; 27(14): 4626.

On en parle